Ukraine: l’OSCE veut envoyer une mission d'observation axée sur les minorités nationales et les droits de l’homme

Écouter /

Le président en exercice de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), le président suisse Didier Burkhalter, a indiqué, ce lundi 3 mars lors de l'ouverture du Conseil des droits de l'homme à Genève, vouloir envoyer une mission d'observation en Ukraine pour enquêter sur les droits des minorités nationales et les droits de l’homme ans ce pays.

« Au regard de la situation des droits de l'homme, j'encourage le gouvernement ukrainien à inviter le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'homme (BIDDH) à déléguer sur place une mission chargée d’évaluer la situation en matière de droits de l’homme et notamment d’établir les faits et circonstances relatifs aux incidents qui se sont déroulés en Ukraine », a déclaré le Président de la Confédération helvétique.

 

Extrait sonore :

« Les récents événements qui se sont déroulés sous nos yeux en Ukraine nous ont démontré que la sécurité, la paix et les droits de l'homme ne sont pas non plus acquis en Europe.  

Ces événements ont mis en évidence la nécessité de promouvoir le dialogue, de restaurer la confiance, de réaffirmer des valeurs communes et de reconstruire des ponts entre les régions euro-atlantique et eurasiatique.

Il est important d’unir nos efforts pour soutenir l’Ukraine dans cette période difficile. Nous appelons à tous les acteurs de respecter les principes de l'OSCE, notamment l'intégrité territorial de l'Ukraine. Une Ukraine stable, démocratique et unie est dans l’intérêt de tous. C’est dans ce contexte que la Présidence suisse de l'OSCE a proposé de convoquer un groupe de contact international sur l’Ukraine.

La tâche essentielle de ce groupe de contact consistera à soutenir l’Ukraine dans sa période de transition. Le groupe servira de plateforme de coordination et d’échanges d’informations sur l’assistance internationale et la réalisation de projets en Ukraine. Guidée par les principes d’impartialité et d’inclusion, l’OSCE semble toute désignée pour accueillir et animer ce groupe, d’autant que l’Ukraine et tous les acteurs internationaux impliqués dans cette crise sont des Etats participants de l’OSCE. Nous orientons actuellement tous nos efforts pour réunir ce groupe de contact et appelons l'ensemble des acteurs principaux à rejoindre le mouvement.

En ce moment même, une réunion préparatoire du Conseil permanent à lieu à Vienne. Cette réunion vise également à discuter une mission d’observation avec un accent particulier sur les droits des minorités nationales et les droits de l’homme en Ukraine.

Au regard de la situation des droits de l'homme, j'encourage le gouvernement ukrainien à inviter le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'homme (BIDDH) à déléguer sur place une mission chargée d’évaluer la situation en matière de droits de l’homme et notamment d’établir les faits et circonstances relatifs aux incidents qui se sont déroulés en Ukraine ».

(Extrait sonore : Didier Burkhalter, Président de la Confédération Suisse)

Classé sous L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
19/09/2014
Loading the player ...