Ukraine : la Russie oppose son veto à une action du Conseil de sécurité sur le référendum en Crimée

Écouter /

La Fédération de Russie a mis son veto samedi à un projet de résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies exhortant les États à ne pas reconnaître les résultats du référendum organisé ce week-end en Crimée.

Treize des quinze membres du Conseil ont voté en faveur du projet de texte. La Russie a voté contre, et la Chine s’est abstenue.

Le projet de résolution réaffirmait « la souveraineté, l’indépendance, l’unité et l’intégrité territoriale» de l’Ukraine et déclarait que le référendum de dimanche, qui pourrait conduire à la sécession de la Crimée avec l’Ukraine et à son rattachement à la Russie, “n'a aucune validité “.

S’exprimant avant le vote, le Représentant permanent de la Russie, Vitaly Tchourkine, a déclaré que ” ce n'est pas un secret ” que la Russie a l’intention de voter contre le projet. Il a ajouté que Moscou respectera la décision des habitants de la Crimée, mais ne peut pas accepter l’hypothèse de base du projet de résolution qui vise « à déclarer illégal le référendum prévu le 16 mars par lequel les résidents de la République de Crimée doivent décider de leur avenir “.

Le Représentant permanent de la Chine auprès des Nations Unies, Liu Jieyi, a quant à lui déclaré après le vote que Pékin a cherché une solution «équilibrée» respectueuse du droit et de l’ordre. Il a appelé à la création d’un groupe de coordination, d'un plan de soutien à l’Ukraine, et a également exhorté les pays à s’abstenir de toute action qui pourrait aggraver le conflit.

Nombre de membres du Conseil ont ensuite exprimé leur profonde déception et l’incrédulité tout en notant que c’était la septième fois que le Conseil se réunissait pour discuter de la situation en Ukraine.

La Représentante permanente des États-Unis, Samantha Power, dont le pays a parrainé la résolution, a déclaré que le texte visait à trouver une solution pacifique tout en confirmant les principes de l’ONU relatifs à la souveraineté de ses États Membres.

De son côté, le Représentant permanent de la France, Gérard Araud, a déclaré que la Russie avec son vote négatif, « a mis son veto à la Charte des Nations Unies ».

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a pour sa part a observé un durcissement des réactions relatives au prochain référendum.

S’adressant vendredi à la presse, au Siège de l’ONU à New York, Ban Ki-moon avait adressé une mise garde contre ” des mesures et des décisions hâtives qui pourraient avoir un impact sur la souveraineté, l’unité et l'intégrité territoriale de l’Ukraine ” Il avait alors souligné la nécessité que toutes les mesures prises soient conformes aux dispositions de la Charte des Nations Unies.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
24/07/2014
Loading the player ...