Ukraine : il est encore possible de résoudre pacifiquement le conflit, estime Arseni Iatseniouk

Écouter /

Photo : ONU/Sarah Fretwell

Le Premier ministre de l’Ukraine a déclaré jeudi après-midi devant le Conseil de sécurité, qu’il est encore possible de résoudre le conflit dans son pays de manière pacifique, et ce alors que la Russie a déployé des troupes en Crimée.

Arseni Iatseniouk a déclaré au Conseil de sécurité jeudi que si l’Ukraine pouvait avoir ce qu’il a appelé de «vrais pourparlers ” avec son voisin la Russie, les deux pays pourraient être des partenaires.

Il a déclaré que la Russie avait violé un certain nombre de traités bilatéraux et multilatéraux signés entre les deux pays.

” Mon pays a fait face à une agression militaire d’un pays voisin qui est l'un des cinq membres permanents du Conseil de sécurité. Cette agression n'a aucune raison d'être et n'a aucun motif. Il est tout à fait inacceptable qu'au 21ème siècle l'on veuille résoudre un conflit avec des chars, de l’artillerie et en faisant entendre le bruit des bottes sur le terrain, a fait valoir le chef du gouvernement par intérim.

Le Premier ministre a exhorté la Russie à ” retirer ses forces militaires ” et à entamer des négociations.

Lors de son intervention, il a également rappelé les circonstances dans lesquelles l’Ukraine a renoncé à son arsenal nucléaire en échange d’assurances qu’elle conserverait son intégrité territoriale, sa souveraineté et son indépendance.

Arseni Iatseniouk a averti que l’intervention militaire russe en Crimée pourrait porter atteinte à la sécurité mondiale et aux efforts de non-prolifération nucléaire.

Après les actions de la Russie en Ukraine, a-t-il dit, il sera difficile à l’avenir de convaincre les pays à renoncer à leur arsenal nucléaire.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...