Trois ans de conflit en Syrie : Ban Ki-moon appelle à relancer les négociations de paix

Écouter /

Jeune réfugié syrien

Alors que le conflit en Syrie entre dans sa quatrième année, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a exhorté mercredi le gouvernement syrien et l’opposition à mettre fin à cette tragédie qui affecte des millions de Syriens.

Rappelant qu’il y a trois ans, le peuple syrien s’est levé en signe de protestation pacifique pour revendiquer ses droits et libertés universels, le Secrétaire général « regrette profondément l’incapacité de la communauté internationale, de la région et des Syriens eux-mêmes à arrêter ce conflit épouvantable », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

Selon lui, la Syrie est aujourd’hui la plus grande crise auquel le monde est confronté et les pays voisins de la Syrie en supportent de plus en plus les conséquences humanitaires, politiques et socio-économiques.

« Le Secrétaire général appelle la région et la communauté internationale et en particulier la Fédération de Russie et les Etats-Unis, en tant qu’Etats ayant initié la Conférence de Genève sur la Syrie, à prendre des mesures claires pour relancer le processus de Genève », a dit le porte-parole.

« Le Secrétaire général exhorte le gouvernement syrien et l’opposition à exercer responsabilité, leadership, vision et flexibilité pour relever ce défi. En travaillant avec le Représentant spécial conjoint Lakhdar Brahimi, les parties prenantes syriennes et les acteurs régionaux et internationaux doivent agir maintenant pour mettre fin à cette tragédie en Syrie », a-t-il ajouté.

Deux sessions de pourparlers de paix entre le gouvernement syrien et l’opposition ont eu lieu à Genève en janvier et février, sous la houlette de Lakhdar Brahimi. La deuxième session s’est terminée mi-février sans qu’une date pour une nouvelle session de pourparlers soit fixée.

(Mise en perspective : Florence Westergard)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...