Syrie : le Conseil des droits de l'homme proroge d’un an le mandat de sa Commission d'enquête

Écouter /

Par une résolution portant sur la grave détérioration continue de la situation des droits de l'homme et de la situation humanitaire en République arabe syrienne , adoptée par 32 voix contre 4 et 11 abstentions, le Conseil des droits de l'homme de l'ONU décide de proroger son mandat de jusqu'à sa session de mars 2015. Le Conseil enjoint Damas de coopérer pleinement avec la commission d'enquête en lui accordant un accès immédiat, entier et sans entrave à l'ensemble du territoire de la République arabe syrienne.

 

Cette résolution proposée par l’Arabie Saoudite a été adoptée avec 32 voix pour, 11 abstentions et 4 contre à savoir la Russie, la Chine, Cuba et Venezuela. Finalement donc, le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU rallonge d’un an le mandat de la commission d’enquête sur les violations des droits de l’Homme en Syrie. Mise en place en septembre 2011, la commission présidée par l’expert brésilien Paulo Pinheiro a pour but d’enquêter sur les crimes de guerre commis dans le conflit syrien qui dure depuis plus de trois ans.

D'ailleurs, cette résolution condamne fermement les violations systématiques et flagrantes des droits humains ainsi que toutes les violations du droit international humanitaire commises par les autorités syriennes et les milices affiliés.

En outre, elle demande à tous les groupes présents en Syrie de s’abstenir d’actes de représailles et de violences, et exprime sa profonde préoccupation face à la propagation de l’extrémisme et de groupes extrémistes.

Par ailleurs, le Conseil condamne le déni délibéré d’aide humanitaire aux civils, quels qu’en soient les auteurs, tout en notant en particulier les responsabilités du gouvernement en la matière, et déplore la détérioration de la situation humanitaire en Syrie.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève, pour la Radio des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...