Syrie : la rhétorique des protagonistes exacerbe le clivage entre groupes religieux, selon Adama Dieng

Écouter /

Adama Dieng, Conseiller spécial des Nations Unies pour la prévention du génocide (Photo : ONU)

A Genève, un dialogue interactif s'est déroulé lundi 10 mars au Conseil des droits de l'homme avec le Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies sur la prévention du génocide. Au cours de cette rencontre, Adama Dieng s'est exprimé sur plusieurs sujets d'actualité dont celui de la crise en Syrie où la rhétorique utilisée par les chefs des protagonistes exacerbe le conflit et le clivage entre groupes religieux dans ce pays.

Le Conseiller spécial pour la prévention du génocide est chargé d'informer sur les causes et les mécanismes du génocide, d'alerter les intervenants lorsqu'il y a risque et de faire prendre les mesures qui s'imposent.

Le Conseiller spécial pour la responsabilité de protéger est chargé d'approfondir les aspects théoriques, politiques, institutionnels et opérationnels de la responsabilité de protéger.

Les mandats des deux conseillers spéciaux sont distincts mais complémentaires. Le Bureau conjoint a notamment pour fonction d'alerter les intervenants en cas de risque de génocide, de crime de guerre, de nettoyage ethnique et de crime contre l'humanité, de renforcer les moyens dont dispose le système des Nations Unies pour prévenir ces crimes, y compris prévenir l'incitation, et de s'y préparer mieux, en collaboration avec les États Membres, les organisations régionales et sous-régionales et les associations civiles.

(Extrait sonore : Adama Dieng, Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies sur la prévention du génocide)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...