Soudan du Sud : la MINUSS compte transférer les déplacés vers de nouveaux camps

Écouter /

Entre 75 milles et 80 milles personnes vivent actuellement sur les sites des bases de la MINUSS, la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud, par crainte des attaques de représailles après des semaines de conflit à travers le pays. Ces sites sont surpeuplés par ces civils qui ont trouvé la protection auprès des Nations Unies.

Depuis quelques semaines, la MINUSS s'interroge sur la façon de gérer cette situation sachant que la saison des pluies approche et que les conditions de vies dans ces sites de protection sont de plus en plus difficiles. La MINUSS a opté pour le déplacement de ces personnes vers de nouveaux camps.

Le 9 juillet 2011, la République du Soudan du Sud est devenue le dernier né des pays du monde. Cette naissance est le point culminant d'un processus de paix de 6 ans, qui avait commencé avec la signature de l'Accord de paix global (CPA) en 2005.

En adoptant la résolution 1996 (2011) le 8 juillet 2011, le Conseil de sécurité avait estimé que la situation au Soudan du Sud continuait de constituer une menace pour la paix internationale et la sécurité dans la région. Le Conseil de sécurité avait institué la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS).

La MINUSS est sur le terrain pour consolider la paix et la sécurité et contribuer à mettre en place les conditions nécessaires au développement.

(Interview : Ariane Quentier, porte-parole de la MINUSS, jointe à Juba par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...