Russie-Ukraine: Sergueï Lavrov dénonce les menaces de sanctions contre son pays

Écouter /

Sergey Lavrov, Ministre des affaires étrangères de la Fédération de Russie. Photo : Eskinder Debebe

 Le Ministre russe des Affaires étrangères, s'exprimant sur la crise entre la Russie et l'Ukraine, a déploré lundi 3 mars à Genève que certains partenaires de la Russie soutiennent en Ukraine des actes qu'il a jugés contraires à la légalité. Le 21 février, un accord a été conclu avec le chef de l'État, a-t-il déclaré.  Or, l'opposition n'a pas respecté ses promesses, les éléments radicaux continuant de contrôler les villes du pays. Le chef de la diplomatie russe a déploré que les partenaires de son pays brandissent la menace de sanctions alors qu'ils ont favorisé la polarisation de la société ukrainienne.

 Il a déclaré qu'aucun pays ou groupe de pays n'a le pouvoir de créer des normes de comportement de manière unilatérale. Une telle attitude risque de saper les efforts visant à mettre en place un système de gouvernance mondial. Le ministre a dénoncé au passage les tentatives de porter atteinte aux valeurs morales promues par toutes les religions.

La Fédération de Russie a l'intention de présenter un projet de résolution relatif à l'intégrité du système judiciaire, a annoncé Lavrov. L'équilibre entre la sécurité et la protection de la vie privée doit être respecté, a-t-il encore souligné. 

Le ministre russe des Affaires étrangères a une nouvelle fois accusé le nouveau gouvernement ukrainien de vouloir s’en prendre aux minorités et a défendu la création de groupes d’auto-défense pour “protéger les populations” russes et russophones.

“Les radicaux continuent de contrôler les villes. Au lieu de ce qui a été promis, on a créé un gouvernement des vainqueurs, une décision a été prise dans la Rada (ndlr: le Parlement ukrainien) pour diminuer les droits des minorités linguistiques”, a déclaré Lavrov.

“Il a été dit qu’il faut punir la langue russe, les vainqueurs ont l’intention d’utiliser les fruits de leurs victoires pour s’attaquer aux droits de l’Homme”, a-t-il ajouté. “Les ultranationalistes mettent en péril la vie et les intérêts régionaux des Russes et des populations qui parlent russe. C’est pour cette raison que des groupes d’auto-défense ont été créées”, a expliqué Lavrov.

(Extrait sonore : Sergueï Lavrov, Ministre russe des Affaires étrangères)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...