RCA : nouveau projet argent-travail de l'OIM pour nettoyer les rues

Écouter /

En Centrafrique, la violence a détruit de nombreuses infrastructures, un nouveau programme vis à créer des emplois temporaires en réhabilitant réservoirs, d'eau, égouts, ponts et cliniques. Photo : PNUD

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM), a indiqué, vendredi, lors d'un briefing à Genève, qu'elle a lancé un nouveau projet de nettoyage des rues “espèces-contre-travail” dans le 3ème arrondissement de Bangui. Cet arrondissement est l’un des derniers de la capitale centrafricaine dans lequel musulmans et chrétiens continuent de vivre dans une relative harmonie, malgré la pression intense des groupes armés.

L’objectif du projet-pilote est de construire et de renforcer la cohésion sociale et de soutenir l’économie locale.

Les équipes de nettoyage ont déjà permis une amélioration notable dans le domaine du marché du PK5, de gros tas d'ordures ont été enlevés des rues et les égouts ont été nettoyés en prévision de la saison des pluies. Les premières réactions de la communauté a été très positive.

La porte-parole de l'OIM, Christiane Berthiaume a expliqué que les jeunes ont été divisés en cinq équipes de nettoyage de dix personnes chacune, comprenant des chrétiens et des musulmans, des hommes et des femmes. Le premier groupe de 50 personnes va travailler durant une période de deux semaines.

Christiane Berthiaume a déclaré que trois mois après la déclaration officielle de la crise, il y avait quelque 701 500 personnes déplacées à l’intérieur de la RCA, dont 276 500 dans 62 sites de déplacés à Bangui et 425 000 en dehors de la capitale. Les musulmans et les minorités ethniques ont fui la plupart des quartiers de Bangui. L’OIM a déjà évacué 6 153 migrants et ressortissants de pays tiers de la RCA, dont 4621 au Tchad. L'Organisation continue à enregistrer des ressortissants de pays tiers à Bangui. Plus de 2 700 personnes demandant l’évacuation ont été enregistrées.

L’OIM a lancé un appel pour 17,5 millions dollars pour évacuer les migrants bloqués et aider les communautés dans le besoin en RCA. Elle a déjà alloué 3,1 millions de dollars de son propre fonds d’urgence.

(Extrait sonore : Christiane Berthiaume, porte-parole de l’Organisation internationale pour les migrations)

Le dernier journal
Le dernier journal
19/09/2014
Loading the player ...