RCA : l'OIM rapatrie plus de 1500 migrants désespérés vers le Tchad

Écouter /

Après plusieurs jours et plusieurs nuits passés sur la route, un deuxième convoi de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM ) transportant 661 migrants en détresse (604 Tchadiens et 57 Soudanais) est arrivé mardi à Moundou, au sud du Tchad. Un premier convoi de l'OIM avait transporté 862 migrants du Cameroun vers le Tchad la semaine dernière.

L'OIM continue d'aider des milliers de migrants bloqués au Cameroun qui fuient la violence en République centrafricaine (RCA). Quelque 10 000 Tchadiens et ressortissants étrangers ont fui la RCA pour le Cameroun et recherchent l'aide de l'OIM pour rentrer chez eux.

Les migrants bloqués au Cameroun ont confié avoir fui la violence à Bangui, Carnot et Berberati en RCA, où les Musulmans sont actuellement la cible d'actes d'une atroce violence. Certains ont déclaré avoir perdu des membres de leur famille dans le chaos ainsi que leurs logements et leurs entreprises. Les migrants arrivent au Tchad avec presque rien pour survivre après avoir passé plusieurs mois au Cameroun, dormant à la belle étoile, sans ou avec très peu d'assistance.

Parmi les migrants bloqués figurent de nombreux enfants malnutris, dont plus de 20 seraient morts de faim. Le personnel médical de l'OIM, posté à Moundou, a en outre signalé de nombreux cas de handicap physique provoqués par des AVC et des maladies contagieuses comme le paludisme et des infections respiratoires. En outre, les évènements très traumatisants qu'ont endurés de nombreux migrants mettent en lumière la nécessité urgente de leur apporter un soutien psychosocial.

Afin de s'assurer qu'ils voyagent en toute sécurité et dans la dignité, l'OIM dispense des examens médicaux avant le départ, délivre des certificats d'aptitude au voyage et fournit également de l'eau et de la nourriture pour le voyage ainsi que des examens médicaux et des soins à leur arrivée à Moundou.

L'OIM a fait tous les préparatifs nécessaires, en installant des abris supplémentaires et en obtenant des générateurs permettant d'accroître le nombre d'arrivées à Moundou et de faciliter leur transport vers leurs destinations finales au Tchad.

Jusqu'ici, l'OIM a transporté vers le Tchad 3675 des 5276 migrants qui étaient enregistrés à Moundou depuis décembre 2013.

Plus de 85 000 évacués, composés de rapatriés tchadiens, d'autres ressortissants et de personnes qui se disent originaires de RCA, sont arrivés au Tchad. Par ailleurs, la violence qui sévit sans répit en RCA continue de donner lieu à des flux de migrants qui se rendent directement vers le Tchad ou qui passent par le Cameroun et d'autres pays voisins dans la région et qui nécessitent une aide d'urgence.

(Extrait sonore : Christiane Berthiaume, porte-parole de l'OIM à Genève)

 

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...