RCA : Adama Dieng prône l'organisation de forums de la paix avec les leaders religieux

Écouter /

Adama Dieng, Conseiller spécial du Secrétaire général pour la prévention du génocide. Photo : ONU/Evan Schneider

Le Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la prévention du génocide, Adama Dieng, dénonce la manipulation du fait religieux par certains acteurs –tant chrétiens que musulmans, par les ex-Seleka et les anti-balaka. Il a avertit du risque d'un génocide.

Une mise en garde réitérée ce lundi à Genève, dans le cadre du Dialogue interactif de la session du Conseil des droits de l'homme.

Selon lui, au niveau planétaire, la violence et la haine basées sur le fait religieux affecteraient, prêt de trois-quarts de la population et toutes les régions du monde.

Aussi, pour Adama Dieng, il faut à tout prix éviter la manipulation du fait religieux, par laquelle des hommes et des femmes, au nom d'intérêts personnels ou politiques, utilisent le phénomène religieux, plutôt que de la religion en soi, comme on le voit notamment en République centrafricaine.

Le Conseil spécial est aussi d'avis qu'il est temps que l'ensemble des leaders religieux se mobilisent pour faire front commun et lutter contre toutes les formes d'incitation à la violence et a la criminalité.

Au micro de la Radio des Nations Unies, il revient sur les forums de paix avec les leaders religieux que son Bureau compte accompagner en République centrafricaine.

(Interview : Adama Dieng, Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la prévention du génocide; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...