Quai d’Orsay : les coulisses de la diplomatie selon Antonin Baudry

Écouter /

Après le succès de la bande dessinée “Quai d’Orsay”, il n'a pas fallu longtemps au réalisateur Bertrand Tavernier pour s'intéresser à cette satire des coulisses de la diplomatie et du pouvoir, et l’'adapter au cinéma. Suffisamment de temps quand même pour contacter le dessinateur Christophe Blain et le scénariste Antonin Baudry alias Abel Lanzac, acquérir les droits, régler quelques formalités et peaufiner une version cinématographique qui conserve l'esprit et la verve de la BD tout en tenant compte des contraintes du 7ème art.

Comme dans la bande dessinée, l’intrigue met en scène deux personnages principaux : le sémillant et flamboyant ministre des affaires étrangères Alexandre Taillard de Worms, ouvertement inspiré de Dominique de Villepin et Arthur Vlaminck, jeune plume engagée qui tente de s'intégrer à l’équipe ministérielle.

Au début du mois de janvier 2013, le réalisateur et son équipe sont venus à New York filmer certaines scènes au Siège même des Nations Unies, notamment dans la salle du Conseil de sécurité. Le film est sorti en France le 6 novembre dernier, puis aux États-Unis, le 21 mars. A l’intiative de l’Association des fonctionnaires français internationaux de New York (AFFIN) et du Département de l’information des Nations Unies (DPI), et avec le soutien de la société de production IFC, le film a été projeté en avant-première au Siège de l’ONU. La projection a été suivi d’un débat au cours duquel Bertrand Tavernier et Antonin Baudry ont pu répondre aux questions des spectateurs, puis à celles de la Radio des Nations Unies.

(Interview : Antonin Baudry ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Classé sous Culture et éducation, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...