Moyen-Orient : le statu quo entre Israéliens et Palestiniens n’est pas viable selon l’ONU

Écouter /

 

Jeffrey Feltman

Le Conseil de sécurité s'est réuni ce matin à New York pour entendre Jeffrey Feltman, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires politiques, qui a présenté l'évolution récente de la situation au Moyen-Orient, y compris la question palestinienne. Tout en abordant les tensions entre Israéliens et Palestiniens, ainsi que le Liban et la Syrie, Feltman a souligné la nécessité de sortir du statu quo au Moyen-Orient.

Devant le Conseil de sécurité, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires politiques a rappelé que la reprise des négociations entre Israéliens et Palestiniens dure déjà depuis huit mois. Mais Jeffrey Feltman a déploré, entre autres, la poursuite des travaux d'installations de colonies juives en Cisjordanie qui sont, selon lui, contraires au droit international et constituent un obstacle à la paix.

Il a rappelé au Conseil la dangereuse escalade de la violence dans la région entre le 11 et le 13 mars. Une dizaine de roquettes et d'obus de mortier tirés de la Bande de Gaza sont tombés sur Israël. Et il s'en est suivi des raids aériens sanglants d'Israël sur Gaza.

« La semaine dernière, avec la situation à Gaza, nous étions au bord d’une nouvelle crise dans une région déjà instable. Nous devons prendre cela comme encore un autre rappel de la nécessité de travailler ensemble pour rétablir les perspectives d’une paix régionale durable », a-t-il déclaré devant le Conseil de sécurité.

Concernant la Syrie, la situation au Golan demeure volatile avec les récents combats qui ont opposé l'armée syrienne et les membres de l'opposition armée. Et l'escalade de la violence à la frontière Est du Liban avec la Syrie, réduit l'accès des humanitaires à près d'un million de réfugiés syriens dans la région.

Enfin, Feltman a indiqué que Ban Ki-moon est convaincu que la solution de la question israélo-palestinienne, sous la forme d’une solution négociée à deux États, est la meilleure contribution à faire en ce moment pour la stabilité régionale.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Classé sous Conseil de sécurité, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...