Libéria : une situation fragile mais stable, selon Karin Landgren

Écouter /

Karin Landgren, Représentante spéciale du Secrétaire général et cheffe de la Mission des Nations Unies au Libéria. Photo : ONU/JC McIlwaine

Le Conseil de sécurité, sous présidence du Luxembourg, a examine jeudi matin à New York la situation au Libéria. Les quinze ont entendu un exposé de la Représentante spéciale du Secrétaire général et cheffe de la Mission des Nations Unies au Libéria.

Karin Landgren a rappelé que malgré le fait que le Libéria accueille encore plus de 46 000 réfugiés ivoiriens et en dépit de la fermeture ce mois-ci de la mission des Nations Unies en Sierra Leone, la situation,, bien que fragile reste calme.

Selon la Représentante spéciale, l’environnement politique et sécuritaire demeure relativement stable. Les progrès se poursuivent dans un certain nombre de domaines. Mais, alors que le Libéria entre dans sa deuxième décennie d’après-conflit, il fait face à de grands défis pour institutionnaliser les réformes dans les secteurs critiques et renforcer les capacités en vue d'une gouvernance efficace.

Karin Landgren a souligné le faite que ces processus sont complexes et redoutables. Même avant la guerre, le Libéria ne disposait que de quelques-unes des institutions basées sur la méritocratie et des mécanismes efficaces de reddition des comptes. Aussi, il est essentiel de saisir cette opportunité pour obtenir les droits fondamentaux afin de pouvoir consolider la paix durement gagnée au Libéria, et élaborer un programme un développement inclusif du pays.

(Extrait sonore : Karin Landgren, Représentante spéciale des Nations Unies au Libéria)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...