Le Conseil de sécurité unanime sur la question des enfants soldats

Écouter /

Quinze ans après avoir voté pour la première résolution sur les enfants et les conflits armés, le Conseil de sécurité a adopté à l'unanimité une résolution sur l'utilisation et le recrutement des enfants dans les conflits armés ce matin, au Siège de l'ONU à New York.

Parrainée par près d'une quarantaine de pays, cette résolution vise notamment à empêcher l’utilisation militaire des écoles dans les zones de conflit.

Ban Ki-moon a lancé le débat en se félicitant du texte de la résolution devant le Conseil et a exhorté les États Membres à s’engager à une plus grande protection de ces infrastructures essentielles dans les zones de conflit par toutes les parties.

La Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés, Leila Zerrougui, a présenté son rapport dénonçant notamment la situation au Soudan du Sud, en République centrafricaine et en Syrie et appelant les quinze à prendre des mesures concrètes.

Alhaji Babah Sawaneh, premier enfant soldat à s'adresser au Conseil de sécurité, a également pris la parole lors du débat. En 2001, à l'âge de 14 ans, il était venu implorer le Conseil d'agir fermement contre ceux qui recrutent les enfants soldats. Aujourd'hui, jeune diplômé, spécialisé dans la prévention des conflits, la bonne gouvernance et la représentation des jeunes, il a souligné qu'il reste toujours beaucoup à faire.

Pour Alhaji Babah Sawaneh nous ne sommes « qu'au début de notre travail » car tant d’enfants ont désespérément besoin de notre aide, tant d'enfants sont victimes de violence et de conflit, nous devons travailler dur pour les protéger.

« Lorsque je retournerai à Freetown, je veux continuer mon travail pour la paix. C’est en partie dans le secteur de la sécurité. Mais il s’agit aussi de nos communautés et de notre gouvernement, et de trouver de réelles opportunités pour l'avenir. Aujourd’hui beaucoup d’enfants ne sont pas scolarisés et beaucoup de jeunes ne sont pas en mesure de trouver du travail. » a dit l'ancien enfants soldat avant d'implorer les Membres du Conseil. « S’il vous plaît, utilisez le micro que vous avez devant vous pour parler afin d’aider à résoudre ces problèmes», a-t-il déclaré.

Une soixantaine d'orateurs se sont inscrits pour prendre la parole lors du débat sur les enfants soldats, présidé par le Ministre des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg, Jean Asselborn.

(Extrait sonore : Alhaji Babah Sawaneh, premier enfant soldat à s'adresser au Conseil de sécurité)

Le dernier journal
Le dernier journal
23/07/2014
Loading the player ...