La FICR et l’ONUSIDA unissent leurs forces pour atteindre 15 millions de personnes avec le traitement du VIH d’ici à 2015

Écouter /

La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) et le Programme commun des Nations Unies sur le VIH /sida (ONUSIDA) ont signé un protocole d’entente pour faire progresser les efforts en vue d'élargir l’accès au dépistage et au traitement du VIH. La FICR et l’ONUSIDA combinent l’expertise et la capacité de soutenir la mise en œuvre de l'Initiative du traitement du VIH d'ici 2015 de l’ONUSIDA et de développer un modèle de communauté pour offrir un accès intensifié pour le traitement du VIH.

Par la Déclaration politique sur le VIH et le sida de 2011, les États Membres des Nations Unies s’engagent à œuvrer pour assurer à 15 millions de personnes vivant avec le VIH l'accès à un traitement antirétroviral d’ici à 2015. À la fin de 2012, environ 10 millions de personnes avaient accès au traitement, dont trois quarts en Afrique.

«Les volontaires de la Croix- Rouge et du Croissant-Rouge fournissent des services de santé à des millions de personnes, y compris à certaines des personnes les plus marginalisées dans les communautés difficiles à atteindre », a déclaré Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONUSIDA. «En soutenant les bénévoles, en engageant des personnes vivant avec le VIH et en renforçant des services communautaires, je crois fermement que nous serons en mesure de dépasser l’objectif d’atteindre 15 millions de personnes avec un traitement d’ici à 2015, ” a-t-il ajouté.

On estime que seulement la moitié de toutes les personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique, ce qui souligne le besoin urgent d’élargir l’accès aux services de dépistage du VIH. Le dépistage du VIH volontaire et confidentiel est au centre de l'Initiative de traitement du sida d'ici 2015. L’Initiative présente trois piliers fondamentaux essentiels pour atteindre l’objectif de 2015 ; la demande – la demande croissante pour le dépistage du VIH et des services de traitement ; l'investissement – la mobilisation des ressources et l’amélioration de l’efficience et de l’efficacité des dépenses ; et la livraison – s'assurer que plus de gens ont un accès égal au dépistage et au traitement du VIH.

(Extrait sonore : Patrick Couteau, Administrateur principal du Programme de lutte contre le VIH et le sida à la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ; propos recueillis par Florence Westergard)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...