Kiev : il faut éviter toute provocation qui pourrait aggraver une situation déjà très tendue, estime Ban Ki-moon

Écouter /

Photo : ONU/JC McIlwaine

Ce vendredi, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon est en visite officielle à Kiev, la capitale de l'Ukraine. Devant les journalistes, le Secrétaire général a déclaré que sa deuxième visite en Urkaine s'effectue dans des circonstances les plus dramatiques et les plus difficiles de l'histoire du pays et alors que les tensions sont fortes. Face à une telle situation, Ban Ki-moon a fait valoir qu'en tant que Secrétaire général de l’ONU, il est de sa responsabilité et de son devoir de faire tout son possible pour promouvoir la paix et la sécurité internationales.

Ban Ki-moon a indiqué que lors de sa visite jeudi à Moscou, il a rencontré le Président russe, Vladimir Poutine et le Ministre des affaires étrangères, Sergei Lavrov. Il leur a tenus le même langage qu'il défend depuis le début de la crise, à savoir que la crise actuelle ne peut être résolue que grâce à des solutions pacifiques et diplomatiques sur la base des principes de la Charte des Nations Unies, y compris le respect de la souveraineté, de l’unité et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine, et d'une “attitude d'homme d’État” déterminé à poursuivre la paix et la sécurité. Ban Ki-moon a donc répété qu'il doit il y avoir un véritable dialogue entre Kiev et Moscou.

Tout comme il a dit à Moscou, le Secrétaire général a répété que dans des moments comme ceux-ci, il est essentiel que toutes les parties s’abstiennent de toute provocation qui pourrait aggraver encore une situation déjà très tendue et très volatile. Toute rhétorique inflammatoire peut conduire à de nouvelles tensions et à de mauvais calculs ainsi qu'à des contre-réactions dangereuses. Il faut aussi absolument empêcher une intimidation par des éléments radicaux. Ban Ki-moon a déclaré compter sur toutes les parties en Ukraine pour s’assurer que c’est le cas.

Lors du point de presse, le Secrétaire général a indiqué qu'il a fait part au Président ukrainien par intérim Oleskander Turchynov de ses préoccupations, mais aussi qu'il a été encouragé de voir des signes d'une plus grande intégration, en particulier le désir de faire du russe l'une des langues officielles de l'Ukraine. Ban Ki-moon a jugé l'inclusion essentielle pour la restauration de la stabilité dans le pays.

Par ailleurs, le Secrétaire général a indiqué qu'il avait rencontré le chef de la mission des Nations Unies chargé de la surveillance des droits de l'homme. Il s'est félicité que l'équipe ait pu se déployer, y compris dans les régions à l'est et au sud du pays, et espère que la mission sera soutenue par tous.

Ban Ki-moon s'est également réjoui que le Sous-Secrétaire général des Nations Unies pour les droits de l'homme, Ivan Simonovic soit arrivé en Crimée. “Comme je l’ai dit à plusieurs reprises, il est essentiel que les droits de l’homme de toutes les personnes en Ukraine, en particulier des minorités, soient respectés et protégés.”

Le Secrétaire général a aussi indiqué qu'il avait dit au Président par intérim que l’ONU est prête à aider, avec d’autres organisations, à la tenue des prochaines élections. Tout doit être fait pour s’assurer que ces élections soient transparentes, libres et justes afin que tous les Ukrainiens acceptent les résultats.

Ban Ki-moon a précisé que pendant son séjour, il va rencontrer le Premier ministre, le Ministre de la défense par intérim, des parlementaires et des représentants de la société civile.

“Le monde nous regarde et l’histoire nous jugera sur la façon dont nous assumons nos responsabilités et sur nos actions en ce qui concerne les principes fondamentaux de la Charte des Nations Unies.”

En guise de conclusion, Ban Ki-moon s'est engagé à faire tout ce qui est en son pouvoir pour aider à rétablir de bonnes relations entre l’Ukraine et la Fédération de Russie – deux pays frères et deux membres fondateurs de l’Organisation des Nations Unies.

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...