Genève : débat du Conseil des droits de l'homme sur la vente d'enfants

Écouter /

A Genève, dans le cadre d’une réunion-débat, le Conseil des droits de l’homme a entendu mercredi l’exposé de Najat Maalla M'Jid, Rapporteuse spéciale sur la vente d'enfants, la prostitution des enfants et la pornographie impliquant des enfants, a constaté que la vente et l'exploitation sexuelle des mineurs était un phénomène toujours croissant et qu'il était est alarmant sur Internet. Dans le même temps, elle constate un accroissement tout aussi alarmant de la vulnérabilité des enfants, ce qui s'explique en partie par la tolérance sociale et l'impunité dont jouissent un grand nombre de prédateurs. La protection des enfants demeure insuffisante malgré les engagements répétés et les nombreuses actions entreprises.

Comment mieux agir face à ces phénomènes ? Pour la Rapporteuse spéciale, il faudra renforcer les législations et leur effectivité, revoir les politiques et stratégies mises en place, dans un monde de plus en plus globalisé et de plus en plus connecté. Ces phénomènes étant multiformes, l'approche adoptée se doit d'être « intersectorielle, systémique, globale et fortement coordonnée, impliquant tous les acteurs concernés, y compris les enfants ». L'implication responsable et soutenue des fournisseurs d'accès internet, télécom, secteurs du tourisme et du voyage et des compagnies financières est capitale pour lutter contre ces crimes. Et enfin la dimension transnationale impose, selon elle, la mise en place d'un cadre légal global harmonisé et d'un cadre de coordination transnationale efficace.

Avant de conclure, Mme Maalla M'jid a donné un compte-rendu de ses visites effectuées l'an dernier au Kirghizstan, à Madagascar et au Bénin. Elle a fait part de son émotion pour cette ultime présentation devant le Conseil. Elle a dû avoir eu « le plaisir d'attester d'excellentes pratiques au cours de mes différentes missions. Mais, a-t-elle ajouté, je me suis également indignée. Indignée de la tolérance sociale qui peut parfois exister autour de l'exploitation sexuelle des enfants. Indignée de la justification de ce phénomène, ou d'autres formes d'abus, par la pauvreté. Je peux vous assurer que le chemin est encore long. Il ne faudra ménager aucun effort pour assurer une vie plus digne à tous les enfants. »

(Extrait sonore : Najat Maalla M'Jid, Rapporteuse spéciale sur la vente d'enfants, la prostitution des enfants et la pornographie impliquant des enfants)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...