FAO: améliorer les moyens de subsistance des collectivités locales en RDC

Écouter /

Un projet de relèvement communautaire et de consolidation de la paix au Nord-Kivu, financé par la République de Corée et lancé en décembre 2013 par l'Organisation des Nations-Unies pour l'alimentation et l'agriculture(FAO) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), a pour objectif principal d' assurer la réduction des tensions communautaires par le biais de la prestation de services sociaux de base et l'amélioration des moyens de subsistance des collectivités locales.

L'idée du projet est de créer des pôles de développement économique en milieu rural, intégrant plusieurs activités complémentaires, en ciblant les zones de retour où des problèmes de cohabitation entre communautés existent, mais qui disposent d'un potentiel économique exploitable. En offrant des opportunités économiques aux jeunes et aux femmes dans leur milieu d'intégration et en renforçant l'environnement économique de leur région, le projet vise à sécuriser/pacifier durablement les communautés tout en luttant contre l'exode rural.

Mis en oeuvre dans les territoires de Rutshuru, Walikale et Masisi, le projet adopte une approche intégrée avec un triple paquet d'interventions: la création de possibilités d’emploi et l'amélioration des moyens de subsistance ; la résolution des conflits et enfin la protection environnementale.

Le projet entend également à réduire la charge des conflits sur les femmes et les jeunes par le biais de leur autonomisation socio-économique.

Grâce à ce projet, 30 paysans, membres de 15 associations du territoire de Masisi, ont clôturé le vendredi 28 février 2014 une formation de dressage de bouvillons (jeunes mâles castrés) au terme de laquelle toutes les bêtes dressées ont été capables de tirer des charrettes. L'objectif premier de cette activité, considérée comme projet pilote dans ce territoire à vocation agro-pastorale, est de soulager les peines des femmes rurales qui transportent sur le dos de lourdes charges sur de grandes distances. La traction animale pourra considérablement améliorer le transport rural et aider à l'amélioration de la productivité des ménages, stimuler la production et accroître la mobilité de la population.

(Reportage: Ruth Kazumba de la Radio et Télévision par Satellite (RTVS1), Kinshasa)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...