Côte d'Ivoire : première comparution de Charles Blé Goudé devant la CPI

Écouter /

L’Ivoirien Charles Blé Goudé et ses conseils lors de sa première comparution devant la CPI (Photo:CPI).

L’Ivoirien Charles Blé Goudé a comparu, ce jeudi 27 mars, pour la première fois devant un juge de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye. Ce proche de l'ancien président Laurent Gbagbo est accusé de crimes contre l'humanité commis pendant les violences post-électorales de 2010-2011 en Côte d'Ivoire, qui ont fait 3.000 morts selon l'ONU.

Devant la juge Silvia Fernandez de Gurmendi, Charles Blé Goudé a clamé son innocence. L'audience de confirmation des charges est prévue pour le lundi 18 août prochain.

Le crâne rasé, portant un costume, une chemise blanche et une cravate bleu clair, M. Blé Goudé affichait un large sourire à l’ouverture de l’audience. « Je sais que je repartirai chez moi! », a lancé M. Blé Goudé à l’audience publique au cours de cette audience publique: « si je suis jugé pour ce que j’ai fait et non pour ce que je suis, que je sois déclaré innocent ».

L’ex-chef des « Jeunes patriotes » a longuement salué ses partisans assis dans la galerie du public, séparée de la salle d’audience par une vitre insonorisante, et, tout sourire, a brandi un poing serré en leur direction. « Contrairement à une certaine opinion qui pense qu’un voyage à la CPI est un voyage sans retour, je pense qu’un citoyen peut faire l’objet d’un procès et rentrer chez lui », a soutenu M. Blé Goudé.

Il a assuré vouloir que la lumière soit faite sur le conflit qui a déchiré la Côte d’Ivoire. « C’est avec Gbagbo que j’ai appris la réconciliation », a dit M. Blé Goudé : « je suis pro-Gbagbo et fier de l’être ».

Par ailleurs, il a dénoncé la manière « cavalière » avec laquelle il avait été arrêté « dans (son) sommeil » en janvier 2013 au Ghana, après plus d’un an et demi de cavale, ainsi que ses conditions de détention en Côte d’Ivoire.

C'est la première comparution de Charles Blé Goudé devant le juge unique de la Chambre préliminaire I de la Cour pénale internationale (CPI), Mme la juge Silvia Fernandez de Gurmendi. Au cours de l'audience de première comparution, le juge unique a ainsi vérifié l'identité du suspect et la langue dans laquelle il pourra suivre les procédures. Le suspect a été informé des charges portées à son encontre.

Charles Blé Goudé été remis à la CPI par les autorités de la Côte d'Ivoire le 22 mars 2014 en exécution d’un mandat d’arrêt délivré par la CPI le 21 décembre 2011.

Il faut rappeler que le 30 septembre 2013, la Chambre préliminaire I de la CPI a levé les scellés sur un mandat d'arrêt à l'encontre de Charles Blé Goudé, initialement délivré le 21 décembre 2011. Charles Blé Goudé, 42 ans, de nationalité ivoirienne, aurait engagé sa responsabilité pénale individuelle, en tant que coauteur indirect, pour quatre chefs de crimes contre l'humanité (meurtres, viols et autres violences sexuelles, actes de persécution et autres actes inhumains) qui auraient été perpétrés dans le contexte des violences post-électorales survenues sur le territoire de la Côte d'Ivoire entre le 16 décembre 2010 et le 12 avril 2011.

(Extrait sonore : Charles Blé Goudé, ancien ministre ivoirien ; Juge Silvia Fernandez de Gurmendi de la Chambre préliminaire I de la CPI).

Le dernier journal
Le dernier journal
29/07/2014
Loading the player ...