RDC: des centaines de déplacés ont fui les Bakata Katanga à Kabola et Kikomo

Écouter /

Des déplacés de guerre à l’est de la RDC

Des centaines de déplacés ont fui, depuis quelques jours, les exactions des membres du groupe armé “Maï-Maï Bakata Katanga” dans les localités de Kabola et Kikomo, en territoire de Pweto, dans la province du Katanga. Ils sont arrivés, jeudi 20 février, dans la localité de Mupanga, à une quarantaine de km au Sud- Est de Mitwaba-centre au Katanga. Le bureau du territoire de Mitwaba qui livre cette information a indiqué que cette vague de déplacés, composée de femmes enceintes, des vieillards et des enfants, n'est pas encore enregistrée.

Des sources concordantes indiquent que ces déplacés passent nuit à la belle étoile pendant cette saison de pluie. Des enfants souffrant de malnutrition ont besoin d’une intervention d'urgence. Ils ont notamment besoin de la nourriture, de vêtements et d'abris.

Une délégation du territoire de Mitwaba, conduite par l'administrateur, a rencontré ces déplacés et elle leur aurait promis une assistance humanitaire.

Dans son bulletin hebdomadaire du 5 février, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) a indiqué qu'environ 7 000 personnes ont fui les attaques des miliciens Bakata Katanga dans le territoire de Pweto au cours du mois de janvier dernier.

Les miliciens Bakata Katanga terrorisent plusieurs localités au Katanga notamment dans l’espace formé des territoires de Pweto, Mitwaba et Manono, surnommé le triangle de la mort.

En janvier dernier, le ministre de l'Intérieur et Décentralisation, Richard Muyej Mangez, avait exprimé la volonté du gouvernement de la RDC de traquer ces miliciens qui refusent de déposer les armes.

Du 17 au 21 janvier, ces miliciens avaient incendié plus de 600 maisons dans une vingtaine de localités du territoire de Pweto.

(Correspondance de Paulin Munanga pour Radio Okapi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...