RCA : Ban Ki-moon propose le déploiement d'une opération onusienne de maintien de la paix

Écouter /

Ban Ki-moon s’adresse aux membres du Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité s'est réuni jeudi 20 février dans l'après-midi pour examiner la situation en République centrafricaine. A cette occasion, le Secrétaire général des Nations Unies a exprimé ses recommandations en six points au Conseil pour la mise en place prochainement d'une opération de maintien de la paix des Nations Unies dans ce pays.

La communauté internationale doit agir de manière décisive maintenant, selon lui, pour prévenir que la situation ne se détériore d'avantage et pour répondre aux besoins essentiels importants de la population centrafricaine.

Parmi les recommandations de Ban Ki-moon au Conseil de sécurité figure le renforcement rapide des troupes françaises et de l'Union africaine sur le terrain avec un déploiement additionnel d'au moins 3000 soldats et policiers.

Ban Ki-moon a aussi proposé aux quinze que toutes les forces internationales opérationnelles en République centrafricaine soit sous un commandement coordonné, et que la mission de ces forces soit concentrée sur les plus urgentes priorités. Il s'agit selon lui de résorber la violence, protéger les civils, prévenir d'autres déplacements des populations, créer un environnement sécurisé pour la fourniture de l'assistance humanitaire, et un travail de terrain pour établir une Mission de maintien de la paix des Nations Unies le plus vite possible.

Prenant à son tour la parole devant le Conseil de sécurité, l'Ambassadeur Smail Chergui, Commissaire de l'Union africaine à la paix et la sécurité, a déclaré que la situation en RCA figure depuis plusieurs années au cœur des priorités de l'Union africaine.

« La démarche proposée s’inscrit aussi dans le cadre d’une approche d’ensemble

qui permet de combiner les avantages comparatifs respectifs de I’UA et des Nations

Unies. Dans la phase actuelle de stabilisation, une opération de soutien à la paix de l'UA est l'option la mieux indiqué. Son succès ouvrira la vole au déploiement d’une opération de maintien de la paix des Nations unies pour soutenir, dans le long terme, le processus de relèvement de la RCA. Nous voyons donc la MISCA comme une étape essentielle à une implication plus forte des Nations unies et, ÿ dire vrai, de l'ensemble de la communauté internationale. Dans cette perspective, et en vue de léguer aux Nations unies une mission forte pour conduire la prochaine phase du processus de paix, il importe que votre Conseil envisage favorablement la mise en place d’un module de soutien logistique à la MISCA financé par les contributions mises à recouvrement. »

Et de son côté, Mesmin Dembassa Weregagoi, le Chargé d'Affaires ad intérim de la Mission de la RCA, a souligné que le déploiement d’une Opération de maintien de la paix multidimensionnelle dans son pays parait la solution la mieux adapté aux défis actuels.

Il a plaidé pour qu'une telle opération soit mise en place le plus rapidement possible compte tenu des délais requis pour son déploiement effectif et de l’extrême volatilité de la situation sécuritaire en République centrafricaine.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani avec un extrait sonore de l'Ambassadeur Smail Chergui, Commissaire de l'Union africaine à la paix et la sécurité)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...