RCA : après l'assassinat de Jean-Emmanuel Ndjaroua, l'UIP demande une protection renforcée pour les parlementaires

Écouter /

Après l’assassinat, le 9 février, du parlementaire Jean-Emmanuel Ndjaroua à Bangui, l’Union interparlementaire (UIP) réclame une protection renforcée pour les parlementaires de la République centrafricaine (RCA).

Jean-Emmanuel Ndjaroua était membre du Conseil national de transition (CNT), l’organe chargé du travail législatif après la dissolution du Parlement centrafricain, prononcée à la suite d’un coup d’Etat en mars 2013.

La veille de son assassinat, Jean-Emmanuel Ndjaroua, représentant de la région de la Haute Kotto, à l’est du pays, avait condamné publiquement la violence dirigée contre les musulmans de sa région. Deux de ses enfants avaient été tués quinze jours auparavant.

Selon des sources locales, Jean-Emmanuel Ndjaroua s’était élevé contre la violence pendant une réunion spéciale du CNT, le 8 février. Des représentants avait demandé au Premier Ministre par intérim, André Nzapayeké, d’intensifier les efforts du gouvernement pour mettre fin à la violence sectaire en RCA qui a déjà entraîné le déplacement de près du quart de la population.

Jean-Emmanuel Ndjaroua aurait été tué par balles alors qu’il arrivait à son domicile.

Au moins onze personnes ont été tuées dans les violences interreligieuses qui ont opposé ce week-end la majorité chrétienne à des musulmans accusés d’être liés à l’ancien groupe de rebelles, Seleka. Ce groupe avait pris le pouvoir l’an dernier après le coup d’État et s’y est maintenu jusqu’en janvier de cette année.

L’UIP lance un appel pour que cessent toutes les violences et que les membres du CNT bénéficient de la protection dont ils ont besoin pour que l’organe législatif puisse remplir ses fonctions au service de toute la population.

"Les responsables de ces assassinats devraient être immédiatement localisés et poursuivis en justice. Cela ferait clairement comprendre à tout un chacun qu’une telle violence ne restera pas impunie et que les autorités sont résolues à prévenir d’autres attaques de ce genre”, a déclaré Anders Johnsson, le Secrétaire général de l’UIP.

(Extrait sonore : Gaëlle Laroque, chargée du programme des droits de l'homme à l'UIP; propos recueillis par Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
29/09/2014
Loading the player ...