RCA : appel du HCR contre l’encerclement des milliers de civils par des groupes armés

Écouter /

Un employé du HCR discute avec des déplacés à l’Ecole Liberté à Bossangoa. © HCR/J.Mathurin

Au moins 15.000 personnes sont encerclées par des groupes armés en Centrafrique et courent un risque élevé d'être attaquées. Selon le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), ces personnes, essentiellement des musulmans, sont rassemblées en 18 endroits dans les nord-ouest et sud-ouest de la République centrafricaine (RCA).  « Il y a un grand risque d'attaques et ils ont besoin d'urgence d'une meilleure sécurité », avertit le HCR.

Face à cette situation, l’agence onusienne demande l'envoi de plus de troupes internationales dans ce pays en proie aux violences.

Le HCR lance à nouveau un appel à tous les éléments armés à cesser les attaques aveugles contre des civils. L’agence onusienne demande également le déploiement de plus de troupes internationales, dans la mesure où elle considère que leur nombre est faible compte tenu de la taille du pays et de l'ampleur de la crise.

Le HCR rappelle que « les atrocités sont devenues fréquentes », comme c’est le cas de ces trois musulmans stoppés samedi dernier dans un taxi par une foule près de Bangui et massacrés. La semaine dernière un convoi quittant la capitale avait été attaqué par des miliciens anti-balaka; « Tous les hommes au nombre de 21 ont été tués, laissant 119 enfants effrayés et 19 femmes, qui ont fui dans un village voisin ».

« Le nombre des troupes est largement insuffisant en considérant la taille du pays et la gravité de la crise », a souligné le HCR, soulignant que les organisations humanitaires faisaient de leur mieux. « Le nouveau gouvernement de la RCA a besoin d’un soutien urgent pour entreprendre l'application efficace de la loi et en particulier le déploiement des forces de police et le rétablissement d'un système judiciaire pour mettre fin à l'impunité », fait remarquer le HCR. L’agence basée à Genève plaide pour le désarmement, la démobilisation des milices armées.

(Interview : Fatoumata Lejeune-Kaba, porte-parole du HCR à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
18/04/2014
Loading the player ...