Ouganda : l’ONU dénonce la promulgation d’une loi visant les homosexuels

Écouter /

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Navi Pillay, a dénoncé lundi 24 février la promulgation d’une loi contre l’homosexualité, affirmant que cette loi institutionnaliserait la discrimination contre les LGBT c'est à dire les lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres et pourrait encourager le harcèlement et les violences contre ces personnes.

La loi qui a été promulguée par le Président ougandais, Yoweri Museveni, durcit la répression de l’homosexualité, rendant notamment obligatoire la dénonciation de toute personne s’affichant homosexuelle.

« La désapprobation de l’homosexualité par certains ne peut jamais justifier la violation des droits fondamentaux d’autrui », a déclaré Navi Pillay. « Cette loi va institutionnaliser la discrimination et est de nature à encourager le harcèlement et la violence contre les individus sur la base de leur orientation sexuelle. Elle est formulée de façon si large qu’elle peut conduire à des abus de pouvoir et à des accusations contre n’importe qui, pas seulement les personnes LGBT ».

La Haut-Commissaire a souligné que l’Ouganda est tenu, à la fois par sa propre constitution et par le droit international, de respecter les droits de tous les individus et de les protéger contre la discrimination et la violence.

Elle s’est déclarée très inquiète que la loi puisse aussi menacer le travail crucial des défenseurs des droits de l’homme dans le pays et a exhorté le gouvernement à prendre des mesures immédiates pour veiller à ce qu’ils ne soient pas poursuivis pour leurs activités.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...