ONU : renforcer la résilience pour limiter les besoins humanitaires

Écouter /

La Sous-Secrétaire générale des Nations Unies aux affaires humanitaires, Kyung-wha Kang, a lancé vendredi le rapport phare du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) sur les données et tendances humanitaires mondiales 2013.

Le rapport met en évidence les tendances principales émanant des crises humanitaires. Il s’agit d’un outil de référence pour les décideurs, les chercheurs et les acteurs humanitaires. Il montre comment le paysage humanitaire évolue et comment le système humanitaire peut être encore plus efficace.

« C’est un effort d’OCHA pour renforcer les données de l’assistance humanitaire dans l’espoir que les chercheurs et les décideurs aient ainsi une base commune pour les guider dans leur travail, » a souligné Mme Kang dans sa présentation aux États Membres de l’ONU.

Les tendances actuelles montrent que l’augmentation des besoins humanitaires, l’incapacité de résoudre les crises de longue durée et l’interaction de nouveaux défis globaux, tels que l’augmentation de la population, ont conduit à un déficit de la capacité du système humanitaire et des gouvernements à réagir. Les efforts humanitaires et de développement devraient donc davantage se concentrer sur la gestion des risques et la résilience.

Par exemple, depuis la crise alimentaire de 2005, les investissements liés à l’agriculture dans la région du Sahel en Afrique ont considérablement augmenté. L’aide humanitaire a elle aussi augmenté, surtout sous la forme d’aide alimentaire d’urgence mais ces efforts à eux seuls n’ont pas permis de soutenir la résilience des populations vulnérables qui continuent de faire face à une pauvreté extrême, aux sécheresses, à une forte croissance de la population et une dégradation de l’environnement.

« La construction d’une résilience sur le long terme nécessitera une approche commune de nombreux secteurs en terme d’assistance humanitaire et au développement », selon le rapport.

Ce rapport contribue aux efforts d’OCHA visant à améliorer la récolte des données et l’analyse des situations humanitaires à travers le monde. En 2014, OCHA travaillera aux côtés de ses partenaires pour créer une plateforme de données de la communauté humanitaire. L’objectif est d’établir une interface dynamique pour les utilisateurs afin d’explorer et d’analyser de vastes quantités de données.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
17/12/2014
Loading the player ...