Objectifs de développement post-2015 : inclure les droits des femmes, insiste Navi Pillay

Écouter /

A l’ouverture lundi 10 février de sa nouvelle session de travail, le Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes (CEDAW) a appelé à redoubler d’efforts pour assurer que l’égalité entre les femmes et les hommes soit intégrée dans les objectifs de développement pour la période post-2015.

« Nous pensons qu’il faudrait établir un objectif entièrement consacré à l’égalité des genres et un objectif pour la lutte contre toutes les formes de discrimination, y compris la discrimination basée sur le genre », a déclaré la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Navi Pillay, à l’ouverture de la 57ème session du CEDAW à Genève.

Navi Pillay a également appelé au renforcement de l’ensemble des organes conventionnels afin de pouvoir faire face aux retards constatés, au manque chronique de ressources et à un manquement dans les obligations de rendre compte des progrès réalisés.

Les organes conventionnels des droits de l'homme sont des comités d’experts indépendants qui surveillent la mise en œuvre des principaux instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme. Chaque État partie à un traité a l’obligation de prendre des mesures pour assurer que chaque individu bénéficie de ses droits.

La Haut-Commissaire a aussi rendu hommage aux réalisations du CEDAW au cours des trois dernières décennies.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...