Objectifs de développement durable : l'importance des océans aux niveaux national et mondial

Écouter /

Le Siège des Nations Unies à New York, vient d'accueillir du 3 au 7 février, la 8ème et dernière session du Groupe de travail sur les Objectifs durables de développement, pour la période 2015-2030. Ces objectifs doivent succéder aux Objectifs du Millénaire pour le développement adoptés en 2000.

Lors du Sommet de Rio+20 réuni en juin 2012, les États Membres ont adopté un document final "L'avenir que nous voulons" qui envisage la conclusion d'un accord sur la haute mer. Aussi, l'un des enjeux consiste désormais à faire des océans un objectif de développement durable à part entière.

La dernière réunion du Groupe de travail sur les Objectifs durables de développement visait souligner, entre autres, l'importance des océans pour le développement durable aux niveaux mondial et national et de discuter des propositions existantes pour un objectif de développement durable sur les océans. Il s’agit aussi de discuter des approches et des prochaines étapes vers le développement d'un consensus sur les océans, et de mobiliser les gouvernements, les organisations internationales et la société civile pour soutenir des objectifs de développement durable centré sur les océans.

Selon l’UNESCO, les océans sont des biens communs planétaires. Ils constituent le moteur des systèmes mondiaux qui rendent la Terre habitable pour l'humanité. Notre eau de pluie, l'eau potable, la météo, le climat, les côtes, une grande partie de nos aliments et même de l'oxygène que nous respirons, sont tous en fin de compte fournis et régis par les océans.

Les océans sont menacés par l'exploitation non durable des ressources, la destruction des habitats et la perte de biodiversité, en plus des impacts du changement climatique et de l'acidification des océans, entre autres facteurs de risques.

Tous les pays, qu'ils aient un littoral ou qu’ils soient enclavés, ont intérêt à veiller sur la résilience et la santé des océans qui soutiennent le développement humain aux niveaux national et mondial, et à préserver les services et biens écologiques essentiels qui en dépendent.

(Interview : Rémi Parmentier, Secrétaire général adjoint de la Commission de l'océan mondial ; propos recueillis par Jérôme Longué)

Classé sous Environnement, Reportages.
Le dernier journal
Le dernier journal
18/09/2014
Loading the player ...