Liban : Ban Ki-moon et le Conseil de sécurité saluent la formation d’un nouveau gouvernement

Écouter /

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a salué samedi l’annonce de la formation d’un nouveau gouvernement au Liban, et a félicité le Premier ministre Tamam Salam pour cette avancée importante.

« Le Secrétaire général encourage les dirigeants politiques du Liban à s’appuyer sur les contacts constructifs qui ont conduit à la formation du nouveau gouvernement pour s’assurer que la prochaine élection présidentielle se déroule bien selon le calendrier établi par la loi », a ajouté son porte-parole dans une déclaration à la presse.

Ban Ki-moon a rendu hommage au Premier ministre sortant Najib Mikati.

« Les Nations Unies attendent avec impatience de travailler avec le nouveau gouvernement », a souligné le porte-parole. « Etant donné la gravité des défis sécuritaires, humanitaires et économiques auxquels est confronté le Liban, le Secrétaire général souligne qu’il est important que le gouvernement soit en mesure d’agir de manière efficace et sans retard pour répondre à ces défis avec le plein soutien de toutes les parties. »

A noter également que le Conseil de sécurité, par la voix de sa présidente, Raimonda Murmokaitè de la Lituanie, s'est félicité de la formation du nouveau gouvernement libanais. Dans un communiqué de presse, il est souligné que le Conseil de sécurité attend avec intérêt l’engagement constructif du gouvernement avec la communauté internationale, en particulier le Groupe international de soutien pour mobiliser le soutien en faveur du Liban.

Les membres du Conseil de sécurité soulignent que la mise en œuvre effective de la résolution 1701et des autres résolutions pertinentes du Conseil de sécurité demeure cruciale pour assurer la stabilité au Liban .

Les quinze soulignent aussi la nécessité pour le gouvernement de respecter une longue tradition démocratique du Liban en veillant en particulier à ce que les élections présidentielles aient lieu dans le cadre constitutionnel.

Rappelant la déclaration présidentielle du 10 juillet 2013, les membres du Conseil de sécurité ont appelé tous les Libanais à préserver l’unité nationale face à des tentatives de déstabilisation du pays et ont souligné l’importance pour toutes les parties libanaises de respecter la politique de dissociation du Liban et de s’abstenir de toute implication dans la crise syrienne, conformément à leur engagement dans la Déclaration de Baabda.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
16/04/2014
Loading the player ...