Iraq : L’insécurité dans la province d’Anbar entrave l’aide de l’OIM

Écouter /

Alors que la situation sécuritaire continue de se détériorer à Anbar , les livraisons d’aide de l’OIM dans les communautés les plus touchées d’Anbar , Falloujah et Ramadi sont menacés.

La situation de la sécurité sur le terrain reste imprévisible et tendue. Des sources locales indiquent que les affrontements et les bombardements en cours ont causé d’importantes pertes civiles et des déplacements.

Même si le nombre total de familles déplacées est difficile à déterminer, à ce jour 44443 familles ont été signalés comme déplacées . Cela porte le nombre total de personnes ayant besoin d’ une aide directe à 266 658 .

Des opérations militaires à Falloujah auraient éclaté le week-end dernier , et toutes les communications à Anbar ont systématiquement été arrêtées. Le personnel de l’OIM sur le terrain a été sans communications pendant deux jours . En plus de la détérioration de la sécurité, le manque de communication entrave le transport, la coordination et la fourniture de l’aide humanitaire .

En conséquence, les activités de l’OIM sont en attente dans les zones touchées d’Anbar , mais le soutien de la mission continue. Antonio Salanga , chef régional de l'OIM à Bagdad a déclaré: «Le travail continue parce que les besoins demeurent . Il ya des zones autour d’Anbar qui sont accessibles et nécessitent notre soutien immédiat”.

Beaucoup de familles déplacées sont dispersées dans des communautés hôtes avoisinantes et dans d’autres gouvernorats et l’OIM maintenant envoient l’aide vers ces communautés . Un de ces communautés est le gouvernorat de Bagdad, qui accueille plus de 900 familles déplacées (5400 personnes) dans la communauté d’Abu Ghraib. Aujourd'hui l’OIM est en train de fournir 250 kits d'articles non alimentaires à cette communauté affectée .

(Extrait sonore : Christiane Berthiaume, porte-parole de l'OIM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...