Enfants syriens : exprimer son indignation pour prévenir la perte d’une génération entière

Écouter /

Des enfants déplacés dans un centre d’accueil à Damas, en Syrie.

L’UNICEF, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Mercy Corps, Save the Children et World Vision ont lancé lundi 24 février un appel fervent au grand public, lui demandant d’exprimer son indignation face à l’impact catastrophique du conflit syrien sur les enfants et aux conséquences alarmantes à long terme qu’aurait la perte d’une génération entière, alors que le conflit est en passe d’atteindre sa quatrième année.

Près de 5,5 millions d’enfants sont actuellement touchés par ce conflit à l’intérieur de la Syrie et dans les pays voisins. Les cinq organisations affirment que, si l’on ne met pas fin aux atrocités et souffrances continuelles que subissent les enfants et si l’on n’investit pas davantage dans leur éducation et leur protection, on risque de perdre une génération entière en Syrie et dans le reste de la région.

Ces organisations demandent au grand public de se joindre à un appel massif à l’action, consultable sur le site Change.org (http://bit.ly/nolostgenerationFR). Cet appel à l’action est destiné à tous ceux qui ont la responsabilité et les capacités de mettre un terme à la souffrance des enfants ainsi que de préserver leur avenir.

Outre la demande d’une protection immédiate des enfants, cet appel à l’action souligne qu’il importe de briser l’engrenage de la violence et d’offrir aux enfants et aux jeunes tout le soutien dont ils ont besoin maintenant pour jouer un rôle constructif dans l’instauration de la paix et la stabilité de la Syrie et de la région.

Les cinq demandes sont les suivantes :

- Fin des violences contre les enfants de Syrie. Tous ceux qui sont impliqués dans les combats doivent respecter le droit humanitaire dans son intégralité, mettre un terme au recrutement d’enfants et s’engager à trouver une solution pacifique à ce conflit.

- Fin du blocus de l’aide humanitaire. Les organisations humanitaires doivent être autorisées à parvenir en toute sécurité auprès de tous ceux et celles qui souffrent.

- Fin des attaques contre le personnel et les installations des organisations humanitaires, notamment les écoles et les hôpitaux.

- Engagement renouvelé envers la réconciliation et la tolérance, mené par l’ensemble des communautés touchées par le conflit et avec la participation des enfants et des jeunes.

- De plus gros investissements dans l’éducation et la protection psychologique de tous les enfants touchés par le conflit. Les enfants ont besoin d’aide pour surmonter les traumatismes qu’ils ont subis et acquérir les capacités nécessaires pour contribuer à la reconstruction de leur pays et renforcer la stabilité de la région.

Cet appel auprès du grand public a pour but d’obtenir le soutien d’au moins 1 million de personnes à ces mesures avant que la guerre en Syrie n’atteigne la fin de sa troisième année, le 15 mars prochain.

(Extrait sonore : Melissa Fleming, porte-parole du HCR à Genève)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...