Conseil de sécurité: instaurer l'état de droit en période de conflit

Écouter /

Le Président du Conseil de sécurité a fait vendredi 21 février à New York, une déclaration, au nom des quinze, à l'issue de l'examen par le Conseil du Rapport du Secrétaire général de l'ONU sur l'évaluation de l'efficacité de la contribution du système des Nations Unies à l'instauration de l'état de droit en période et au lendemain de conflit.

Le Président estime, au nom des membres du Conseil de sécurité, que l’état de droit doit être universellement instauré et respecté, et souligne l’importance cruciale qu’il attache à la promotion de la justice et de l’état de droit, facteurs indispensables à la coexistence pacifique et à la prévention des conflits armés.

Le Conseil réaffirme en outre son attachement au droit international et à la Charte des Nations Unies, ainsi qu'à l’instauration d’un ordre international fondé sur l’état de droit et le droit international, qui sont essentiels à la coopération entre les états face à leurs défis communs, et contribuent ainsi au maintien de la paix et de la sécurité internationales.

Le Conseil indique que l’instauration d’une paix durable exige l’adoption d’une approche intégrée fondée sur la cohérence des activités menées dans les domaines de la politique, de la sécurité, du développement, des droits de l’homme, y compris l’égalité des sexes, de l’état de droit et de la justice.

Aussi, le Conseil souligne l’importance de l’appui au renforcement des institutions garantes de l’état de droit que les opérations de maintien de la paix et les missions politiques spéciales mandatées pour ce faire fournissent au pays hôte en coordination avec les entités compétentes des Nations Unies, chacune dans le respect de son mandat.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...