Bujumbura : le gouvernement et l'ONU mobilisés pour aider les victimes des pluies torrentielles

Écouter /

Au Burundi, les pluies torrentielles qui se sont abattues sur Bujumbura, la capitale, pendant la nuit de dimanche 9 février, ont fait au moins 51 morts, des dizaines de blessés, des centaines d'habitations en ruine et de nombreuses infrastructures détruites ou endommagées, d'après le bilan provisoire qui a été diffusé par le gouvernement burundais. Les zones les plus touchées sont les quartiers pauvres situés au nord de Bujumbura. Il s'agit de Kamenge, Kinama et Buterere.

Le BNUB, le Bureau des Nations Unies au Burundi, indique que les besoins sont énormes. « Les gens ont besoin d'abris, d'alimentation, de soins. Le Gouvernement a déjà commencé à répondre à ces nécessités, mais il y a un appel aux nationaux mais aussi aux organisations internationales. A cet égard, les Nations Unies se sont réunies avec d'autres partenaires pour essayer d'apporter une réponse coordonnée à cette crise humanitaire. Les Nations Unies ont exprimé leur détermination à collaborer avec le gouvernement pour répondre à cette crise humanitaire mais aussi, à moyen terme, d'aider les autorités à former les cadres nationaux pour faire face à ce genre de catastrophes. »

Bujumbura est entourée de montagnes. Lorsque de fortes pluies tombent en aussi peu de temps, les inondations sont malheureusement inévitables tout comme les glissements de terrain. La situation est aggravée par la construction anarchique des maisons et des matériaux utilisés. La plupart des habitations sont construite en briques en terre séchée qui ne sont pas en mesure d'absorber de telles quantités d'eau de pluie ni de résister aux coulées de boue qui arrivent des montagnes voisines.

Deux routes principales qui relient la capitale à la République Démocratique du Congo et au Rwanda sont fermées à la circulation à cause de l'effondrement d'un pont et de coulées de boue.

(Extrait sonore : Vladimir Monteiro, porte-parole du Bureau de l'ONU au Burundi ; propos recueillis par Euleterio Guevane)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...