Accord de paix en RDC : Mary Robinson souhaite des résultats palpables

Écouter /

Mary Robinson

A l’occasion d’une visite mercredi 12 et jeudi 13 février en République démocratique du Congo (RDC), l’Envoyée spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la Région des Grands Lacs, Mary Robinson, a estimé qu’il fallait faire en sorte que la population congolaise voit les bénéfices concrets de l’accord de paix signé l’an dernier.

Au cours de sa visite à Kinshasa, la capitale congolaise, Mary Robinson a rencontré le Président Kabila et d’autres membres du gouvernement, avec qui elle a discuté de la mise en œuvre des engagements nationaux contenus dans l’Accord-cadre sur la paix, la coopération et la sécurité et de la matérialisation du Plan d’action régional. Cela, en vue de générer des bénéfices palpables pour le peuple de la RDC, selon un communiqué de presse de la MONUSCO, la Mission des Nations Unies de stabilisation en RDC.

« Pour que le message d’espoir contenu dans l’Accord-cadre sur la paix, la sécurité et la coopération porte ses fruits, il faut une harmonie entre la mise en œuvre des engagements nationaux et régionaux. Je suis déterminée à appuyer les efforts entrepris à tous les niveaux», a déclaré Mary Robinson. A ce sujet, elle a également rencontré les partenaires internationaux pour les encourager à tenir leurs engagements et à appuyer le processus.

Les discussions de l’Envoyée spéciale avec le Ministre du genre ont porté sur les projets pour l’opérationnalisation de la Plateforme des femmes dans le contexte de l’accord de paix. La Plateforme vise à assurer l’autonomisation des groupes de femmes et leur contribution significative à la réalisation d’une paix, d’une sécurité, d’une gouvernance et d’un développement durables en RDC.

Mary Robinson a aussi rencontré 35 acteurs non-gouvernementaux nationaux avec lesquels elle a abordé le rôle que devrait jouer la société civile dans chacun des pays signataires à travers le suivi de l’évolution de la situation et de la mise en œuvre des engagements de l’accord de paix. «Avec le Plan d’action régional récemment adopté, l’engagement de la société civile devient impératif pour la réalisation des objectifs fixés», a-t-elle ajouté.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Le dernier journal
Le dernier journal
26/12/2014
Loading the player ...