Soudan du Sud : l'ONU renforce la sécurité des civils

Écouter /

Casques bleus de la MINUSS

La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) a annoncé jeudi 16 janvier qu’elle avait pris des mesures supplémentaires pour renforcer la sécurité d’environ 65.000 civils qui ont cherché la protection de l’ONU dans ses bases à travers le pays.

« Plusieurs mesures ont été prises. Des fouilles ont été effectuées par les forces de police de l’ONU soutenues par des Casques bleus pour chercher et confisquer des armes dans toutes les bases principales à Juba, Bor, Bentiu et Malakal », a expliqué la mission onusienne dans un communiqué de presse.

Des patrouilles de Casques bleus et de la police de l’ONU ont lieu dans et autour des sites, et les soldats de l’ONU montent la garde sur le périmètre des bases de la MINUSS. Des digues, des clôtures et des fossés ont été construits, et les personnes déplacées qui entrent ou sortent sont systématiquement contrôlées.

Mercredi, 65 policiers de l’ONU sont arrivés au Soudan du Sud, ce qui porte le nombre de renforts à 315 et ce qui permet de mettre en place des unités de police plus robustes et mieux équipées, comme l’avait réclamé le Conseil de sécurité de l’ONU en décembre.

La surpopulation des camps de personnes déplacées dans les bases de l’ONU posent également un défi sécuritaire. Mercredi la MINUSS a commencé à transférer plusieurs centaines de nouveaux arrivants à la base de Tomping vers un autre site protégé de l’ONU où il reste des places disponibles.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...