Soudan du Sud : les milliers de civils sur les bases de l'ONU, pas prêts à retourner chez eux

Écouter /

Base de la MINUSS à Juba,au Soudan du Sud

Alors que les pourparlers entre les parties en conflit au Soudan du Sud ont achoppé à Addis-Abeba, en Éthiopie, avec la demande de libération de prisonniers politiques refusée par le gouvernement sud-soudanais, la situation continue de se dégrader dans le pays et notamment dans les zones pétrolières, a l'instar de Bantiu où des dizaines de milliers personnes ont fuit au cours des dernières 24 heures. 

Toby Lanzer, le Chef de la coordination humanitaire de l'ONU au Soudan du Sud a déclaré que « Pour le moment nous avons environ 60 000 personnes qui sont à l’intérieur des bases de l’ONU au Soudan du Sud à Juba à Beitu à Melaka et dans d’autres parties du pays. Nous faisons tout notre possible pour que d’abord les gens soient en sécurité et nous essayons de faire de notre mieux pour qu’il y ait autant d’eau que possible pour boire pour faire la cuisine, pour se  laver. »

« Nous nous assurons  qu’il y ait des sanitaires en nombre suffisant et de qualité. Nous nous assurons également que les gens aient un abri, car les nuits sont assez froides. La nuit dernière par exemple, la température a baissé jusqu’ à environ 16 degrés. Et si vous êtes en plein air c'est assez froid. Et bien sûr, nous essayons d’obtenir de l’aide alimentaire et l’assistance médicale dans nos bases, dans la mesure du possible », a-t-il ajouté.

Selon la Coordination humanitaire de l'ONU, il y aurait plus de 200.000 déplacés à travers le pays.  Des dizaines de milliers se sont réfugiés sur les bases de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) qui tente de leur porter protection et assistance.

(Extrait sonore : Toby Lanzer, Chef de la coordination humanitaire de l'ONU au Soudan du Sud)

Le dernier journal
Le dernier journal
24/07/2014
Loading the player ...