Soudan du Sud : Hilde Johnson exhorte les parties à la retenue et à lancer des pourparlers

Écouter /

Hilde Johnson. Photo : ONU/JC McIlwaine

Le Soudan du Sud reste à la une l'actualité en ce début d'année alors que les combats se poursuivent malgré l'acceptation par le gouvernement du président Salvar Kiir et le camp de l'ancien vice-président Riek Machar d’ouvrir des discussions exploratoires à Addis-Abeba. Des discussions censées commencer ce jeudi.

Selon la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS), des combats importants ont eu lieu mercredi dans l’État de l'Unité, alors que des échanges sporadiques étaient observés à Bor, la capitale de l’État de Jonglei.

Face à cette situation, la Représentante spéciale des Nations Unies ne cesse d'exhorter les parties à faire preuve de retenue et à lancer des pourparlers. Hilde Johnson, tant devant les journalistes que dans un message adressé aux leaders et à la population du Soudan du Sud, elle demande à chacun d'aider à calmer la situation et de s’abstenir de toute incitation à la haine. Hilde Johnson appelle les dirigeants de ce nouveau pays et toutes les factions et les partis politiques ainsi que les leaders communautaires à s’abstenir de toute action qui attise les tensions ethniques et exacerbe la violence.

Par ailleurs, la Représentante spéciale invite tous les citoyens et les dirigeants de votre pays à être vigilants vis-à-vis des violences contre les communautés, quelles qu’elles soient et d'où qu’elles viennent. Le Soudan du Sud est à un carrefour, fait-elle valoir et il peut encore revenir sur la bonne voie. Hilde Johnson souligne qu'elle est en contact continu avec les deux dirigeants. Elle rappelle que tant le président Salva Kiir que l'ancien vice-président Riek Machar ont tous deux dit qu’ils veulent parler, et maintenir le dialogue et à donner une chance à la paix.

D'après la Mission onusienne, depuis leur début le 15 décembre, les hostilités auraient fait un millier de morts et déplacé 194 000 civils. La MINUSS déplore aussi les exécutions extrajudiciaires, les viols et les détentions arbitraires.

(Extrait sonore : Hilde Johnson, Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour le Soudan du Sud et cheffe de la MINUSS)

Le dernier journal
Le dernier journal
22/08/2014
Loading the player ...