Réunion des donateurs pour la Syrie: le PAM demande deux milliards de dollars

Écouter /

Des réfugiés syriens au Liban: Le PAM a besoin de deux milliards pour ses opérations en 2014 (Photo: OCHA/D.Palanivelu).

C’est la levée de fonds la plus importante de l’histoire de l’ONU pour une situation d’urgence. Face à la gravité de cette crise humanitaire, 69 pays et 24 ONG se réunissent, ce mercredi 15 janvier au Koweït, pour mobiliser en faveur des victimes de la guerre en Syrie. Objectif, réunir 6,5 milliards de dollars pour plus de 9 millions de personnes en Syrie, dont deux milliards pour le seul Programme alimentaire mondial (PAM).

Pour le PAM, dans ces deux milliards, au moins 915 millions seront orientés aux déplacés internes et un milliards à destination des pays limitrophes pour venir en aide aux réfugiés. « Cela représente un coût hebdomadaire de 35 millions de dollars », fait remarquer Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM à Genève.

Le PAM entend fournir une assistance à 7 millions de syriens qui ont urgemment besoin d'une aide alimentaire en 2014. Ce chiffre inclut les 4,25 millions de personnes à l'intérieur de la Syrie et les 2,9 millions de réfugiés dans les pays voisins qui ont besoin de nourriture. Selon l'agence basée à Rome, la crise en Syrie est l'urgence la plus difficile, complexe et large du PAM.

Au total, l’ONU a indiqué avoir besoin de 2,3 milliards de dollars pour aider 9,3 millions de personnes en Syrie, et 4,2 milliards de dollars pour les réfugiés dont le nombre devrait quasiment doubler, à 4,1 millions en 2014.  Selon les Nations Unies, « la moitié de la population syrienne, près de 9,3 millions de personnes, ont besoin d’une aide humanitaire urgente, et près de la moitié d’entre eux sont des enfants.  L'année dernière à la même époque, quatre millions de Syriens avaient déjà besoin d’aide et il y avait 700.000 réfugiés.

Sur le terrain, les humanitaires poursuivent leurs opérations malgré les défis logistiques et sécuritaires. Ainsi, le PAM a distribué en décembre des rations à 3,8 millions de Syriens, un record depuis le début du conflit, mais les populations civiles des provinces orientales tout comme les villes assiégées autour de la capitale sont parfois hors d’atteinte. L’organisation onusienne a tenté à plusieurs reprises ces derniers mois, en vain, d’atteindre les zones assiégées dans l’agglomération de Damas et autour, notamment Mouadamia, Nachabiyeh, Douma, Harasta et Yarmouk.

Le PAM, qui avait distribué des rations alimentaires à 3,4 millions de Syriens en novembre, pense en distribuer à 4,25 millions en janvier.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...