République centrafricaine : l’OMS évalue les besoins et les ressources de santé

Écouter /

Des médicaments envoyés par l’OMS sont livrés à Bangui, en République centrafricaine. Photo : WHO

En République centrafricaine (RCA), la situation a pris une ampleur dramatique depuis les violences du 5 décembre 2013 dans la capitale, dépassant les capacités des autorités locales à faire face seules à cette urgence humanitaire.

Au cours des dernières semaines de crise, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a envoyé une vingtaine d’experts venus de la région africaine et du Siège de l'OMS à Genève, conduits par le Docteur Tarande Constant Manzila, désigné par le Directeur régional de l’OMS pour l’Afrique comme Coordonnateur de l’équipe de réponse d’urgence . “En tant qu’État Membre de l’OMS, la République centrafricaine a besoin de tout notre appui pour l’aider à sortir de cette situation d’urgence sanitaire. Nos équipes ont renforcé leur présence dans le pays pour permettre à l’OMS de mieux coordonner l’action des partenaires du secteur de la santé, en étroite collaboration avec les autorités de la transition”, a indiqué le Docteur Manzila.

Pour faire face à la crise sanitaire l’OMS a redéployé ses activités à Bouar et Kaga Bandoro, les villes de la partie occidentale et centrale de la République centrafricaine. Un calme relatif, depuis la semaine dernière, a autorisé les agences humanitaires de reprendre leur travail dans ces villes touchées par la dernière vague de violence qui a éclaté le mois dernier. Les équipes de l'OMS ont apporté des fournitures médicales d'urgence avec eux, qui ont été livrés aux autorités sanitaires locales dans les deux villes.

Selon les estimations des Nations Unies, le camp de l'aéroport international de Bangui M'Poko, l'un des plus peuplés de la capitale, compte à ce jour plus de 100 000 personnes déplacées dans les besoins urgents.

Treize équipes de vaccination sont réparties sur trois sites à l'aéroport de Bangui. L'organisation a déjà mobilisé 50.000 doses de vaccins pour la campagne de riposte. De plus, l'OMS a envoyé 2,6 tonnes de médicaments pour les populations centrafricaines en situation de détresse.

(Interview : Docteur Tarande Constant Manzila, coordonnateur régional de l'OMS pour la réponse d'urgence en République centrafricaine; propos recueillis par Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
16/09/2014
Loading the player ...