Réorganisation du M23: «la RDC est prête à toute éventualité », affirme Lambert Mende

Écouter /

Lambert Mende, Ministre de l’information, des communications et des médias (Photo : Radio Okapi/Aimé-Nzinga)

La RDC est prête à toute éventualité, a indiqué vendredi 17 janvier le porte-parole du gouvernement congolais, le ministre Lambert Mende, en réaction aux déclarations selon lesquelles des cadres du M23 tenteraient de réorganiser ce mouvement rebelle. «Je ne leur donne pas plus de chance que lors des premières opérations au cours desquelles ils ont été laminés», a déclaré Lambert Mende.

Il regrette cependant que les pays «voisins» à la RDC considèrent l'accord cadre d'Addis-Abeba, qui doit pacifier la région, comme du «papier que l'on peut fouler au pied». «Si cette information se confirmait, … ça remet en cause tous les espoirs que le peuple congolais et la communauté internationale ont pu placer sur les perspectives de pacification», a-t-il déploré.

Lambert Mende considère néanmoins cette situation comme une interpellation, pour la RDC, de poursuivre la «montée en puissance de son armée », qu'il reconnaît être «la première ligne de défense pour la paix et la sécurité» dans ce pays.

«En tout état de cause, la RDC est préparée à toute éventualité. Nous tirerons les conséquences en ce moment là… Je pense qu'il va de leur intérêt [le M23]et de ceux qui essaient de les encourager à ne pas tenter de nouvelles aventures en RDC», a-t-il affirmé.

Au cours de sa conférence de presse hebdomadaire, mercredi 15 janvier, la MONUSCO avait fait part de ses inquiétudes sur des manœuvres opérées par certains cadres de M23 pour se réorganiser militairement. Ce mouvement rebelle a été militairement défait début novembre 2013 par les Forces armées de la RDC qui ont bénéficié de l'appui de la brigade d'intervention de la MONUSCO.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a créé en mars 2013 cette brigade, une innovation dans les missions de maintien de paix, et l'a doté d'un mandat plus offensif pour neutraliser les groupes armés nationaux et étrangers opérant en RDC. Ses troupes composées d'environ 2 500 hommes sont issues du Malawi, de l'Afrique du Sud et de la Tanzanie.

(Extrait sonore : Ministre Lambert Mende, porte-parole du Gouvernement de la RDC ; propos recueillis par Innocent Olenga pour Radio Okapi)

Le dernier journal
Le dernier journal
26/11/2014
Loading the player ...