RCA : l'OIM lance un pont aérien pour évacuer des migrants bloqués dans le pays

Écouter /

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM), va démarrer samedi 11 janvier un pont aérien pour évacuer les ressortissants étrangers bloqués en République centrafricaine.

Les trois premiers vols charters de l'OIM prévus ce weekend vont rapatrier quelque 800 Tchadiens présents à Bangui vers N’Djamena, la capitale tchadienne. Ces personnes font partie d’un groupe de quelque 2.500 étrangers refugiés dans un camp de transit à proximité de l’aéroport de Bangui, où ils vivent dans des conditions insalubres sur un site surpeuplé.

Le conflit dans le pays a déplacé quelque 935 000 personnes, y compris 513 000 à Bangui, la capitale. Des milliers de maisons ont été endommagées ou pillées. Plusieurs familles déplacées se sont réfugiées dans les églises et les écoles, ainsi que dans le camp de l'aéroport de Bangui.

L’OIM a reçu des demandes d’aide en provenance du Tchad, du Niger, du Mali, du Soudan et de la République démocratique du Congo pour évacuer des milliers de leurs ressortissants les plus vulnérables, en détresse.

L’organisation travaille également avec le Sénégal, la Guinée, le Burkina Faso, la Côte d’ Ivoire, le Nigeria et le Cameroun de fournir, de l'aide à la réintégration des migrants évacués par leurs gouvernements.

Plus de 60.000 migrants des pays voisins ont déjà demandé l’aide de leurs ambassades en RCA. Près de 27 000 ont déjà été évacués par leurs gouvernements, et au moins 33 000 sont dans le besoin d’une aide urgente.

(Interview : Christiane Berthiaume, porte-parole de l'OIM ; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Le dernier journal
Le dernier journal
19/09/2014
Loading the player ...