ONU/CITES : six tonnes d'ivoire d’éléphant détruites en Chine pour lutter contre le braconnage

Écouter /

Entourés de grandes piles d’ivoire d’éléphant confisqué, dont certains objets sculptés, des agents du gouvernement chinois ont procédé à la destruction de six tonnes d’ivoire lundi à Guangzhou, en Chine.

L'événement, fortement médiatisé, avait pour objectif de montrer clairement et fermement que la Chine et la communauté internationale sont déterminées à mettre fin au commerce illicite d'ivoire d'éléphant.

Selon le Secrétaire général de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES), John Scanlon, présent à la cérémonie, 22 000 éléphants africains ont été tués de façon illicite en 2012. Le taux actuel de braconnage d'éléphant en Afrique pourrait mener à l'extinction de l'espèce dans certaines régions, notamment en Afrique centrale où le taux est deux fois supérieur à celui de la moyenne continentale.

Aussi John Scanlon a déclaré qu'il existait de fortes preuves indiquant que le braconnage d'éléphants est lié à des réseaux criminels bien organisés ainsi qu'à des milices rebelles.

La Chine est l'un des premiers pays de destination pour l'ivoire illicite, où les objets fabriqués à partir de ce matériau ont longtemps été associés à un statut social élevé.

Le Secrétaire général de la CITES s'est félicité des efforts ces dernières années déployés par le gouvernement chinois pour luter contre ce braconnage, dont « l'opération cobra » l'une des premières opérations intercontinentales.

Pour John Scanlon le message envoyé aujourd’hui est clair « si vous êtes impliqués dans le commerce illicite d'ivoire d'éléphant votre retour sur investissement risque d'être fort de se traduire par une saisie des biens, de fortes amendes ou encore une peine de prison.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...