Nigéria : l’ONU condamne l’adoption d’une loi homophobe

Écouter /

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Navi Pillay, a exprimé mardi 14 janvier sa consternation concernant l’adoption au Nigéria d’une nouvelle loi « draconienne » contre les mariages homosexuels en soulignant que cette loi est une violation grave de plusieurs droits humains fondamentaux.

La loi qui a été validée par le Président du Nigéria, Goodluck Jonathan, au début du mois, prévoit une peine de 14 ans d’emprisonnement pour quiconque conclut une union homosexuelle et 10 ans de prison pour ceux qui officient, servent de témoins ou aident à un mariage ou union civile homosexuel.

« Même avant l’adoption de cette loi, les relations homosexuelles consensuelles étaient proscrites au Nigéria, ce qui constitue une violation au droit à la vie privée et à la protection contre la discrimination, qui sont inscrits dans la constitution nigériane, ainsi que dans le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, auquel le Nigéria est État partie », a rappelé NaviPillay.

De leur côté, l’ONUSIDA et le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme ont exprimé leur crainte que cette nouvelle loi empêche les personnes LGBT d’avoir accès aux services de protection et de lutte contre le VIH. Cela risquerait de saper les chances de succès du plan d’action présidentiel contre le VIH/Sida lancé il y a moins d’un an par le Président Goodluck Jonathan.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...