Liban : l’ONU appelle à la retenue après un nouvel attentat à la voiture piégée à Beyrouth

Écouter /

L’Organisation des Nations Unies a appelé jeudi toutes les parties au Liban à faire preuve de retenue après la deuxième attaque meurtrière à la voiture piégée en moins d’une semaine, et pour soutenir l’armée et les forces de sécurité alors qu’elles cherchent à empêcher de nouveaux actes de terrorisme.

“Cet acte fait suite à la terrible attaque à la bombe du 27 décembre et reflète une escalade extrêmement inquiétante de la violence observée au Liban ces derniers mois “, a déclaré le Secrétaire général, Ban Ki-moon, dans un communiqué publié par son porte-parole.

De son côté, le Conseil de sécurité a publié un communiqué de presse en réaffirmant que ” le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations constitue l’une des menaces les plus graves pour la paix et la sécurité internationales, et que tous les actes de terrorisme sont criminels et injustifiables, quelle que soit leur motivation, le lieu, le moment et les personnes qui les commettent”.

Plusieurs personnes ont été tuées ou blessées lors de l’attentat à la voiture piégée perpétré dans la banlieue sud de Beyrouth Haret Hreik. Vendredi dernier, une voiture piégée avait tué dans le centre de la capitale l’ancien ministre Mohammad Chattah et au moins cinq autres personnes.

« Le Secrétaire général appelle toutes les parties libanaises à faire preuve de retenue et le peuple libanais à s’unir pour soutenir les institutions de l’Etat, notamment l’armée et les forces de sécurité, alors qu'elles travaillent pour empêcher d’autres actes de terrorisme et préserver la stabilité et la sécurité de leur pays », a déclaré Ban Ki-moon dans la déclaration d’aujourd’hui .

” Le Secrétaire général souligne la nécessité pour les instigateurs et les auteurs de ce crime d'être traduits en justice dès que possible. ”

Dans sa déclaration, le Conseil de sécurité a lancé un appel à tous les Libanais à ” préserver l’unité nationale face aux tentatives visant à saper la stabilité du pays et a souligné l’importance pour toutes les parties libanaises de respecter la politique de dissociation du Liban et de s’abstenir de toute implication dans la crise syrienne “.

Des centaines de milliers de Syriens ont fui au Liban depuis près de près de trois ans pour échapper aux violences qui ont éclaté après des manifestations pacifiques demandant au président Bachar al-Assad de quitter le pouvoir. Depuis, différentes factions libanaises ont été impliquées dans la guerre civile syrienne.

A noter enfin que le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le Liban, Derek Plumbly, s’est déclaré indigné par ce nouvel attentat tout en notant qu'il s'agissait de la quatrième attaque à la bombe dans la banlieue sud de Beyrouth depuis juillet. Le Coordonnateur a souligné l’importance de traduire en justice les responsables de tous les actes terroristes.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
22/07/2014
Loading the player ...