La MONUSCO appelle les voisins de la RDC à respecter l'accord d'Addis-Abeba

Écouter /

Abdallah Wafy

Le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo (RDC), Abdallah Wafy, a condamné les activités de l'ancienne rébellion du M23 au cours de la conférence de presse des Nations Unies, mercredi 15 janvier à Kinshasa. Il a appelé les pays voisins à la RDC où la présence de certains rebelles a été signalée, à respecter l'accord d'Addis-Abeba.

Abdallah Wafy a rappelé que le M23 n'existe plus car il a officiellement signé une déclaration mettant fin à sa rébellion. Malgré cela l'on constate des activités de ses hommes :

« Mais, nous constatons des activités y compris parmi les éléments qui ont fui Chanzu dans les pays voisins, leReprésentant spécial a saisi l'occasion pour porter cette information à la connaissance du Conseil de sécurité et pour lancer un appel aux pays voisins dans le cadre de l'accord de paix et de sécurité des engagements pris au sein de cet accord pour qu'il n'y ait aucune résurgence parce que cette résurgence sera inacceptable », a noté Abdallah Wafy.

Il a aussi évoqué le cas de Sultani Makenga qui se trouve en Ouganda :

« En Ouganda, Sultani Makenga est en train de se promener dans cette zone-là. Il devrait être arrêté, c'est un criminel de guerre. Il est recherché. Il y a eu des mandats d'arrêts contre lui, il y a eu des demandes de transfert. Il y a eu des engagements dans l'accord. Il faut que tous les pays respectent les engagements », a martelé le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l'ONU en RDC.

Comme l'a rappelé Abdallah Wafy, le patron de la MONUSCO, Martin Kobler, avait insisté sur la nécessité de concrétiser les espoirs forgés par l’Accord cadre d’Addis-Abeba,  lundi 13 janvier à New York devant le Conseil de sécurité des Nations Unies.

L'accord d'Addis-Abeba signé le 24 février 2013 par onze pays africains vise principalement la stabilité de l'Est de la RDC, en proie à l'insécurité depuis deux décennies.

(Extrait sonore : Abdallah Wafy, Représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l'ONU en République démocratique du Congo; propos recueillis par Radio Okapi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...