Journée internationale : « Voyages à travers l'Holocauste »

Écouter /

La Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste a été observée ce lundi 27 janvier sous le thème : « Voyages à travers l'Holocauste ».

Le thème de cette année a été choisi en souvenir des divers voyages qui eurent lieu pendant cette période sombre, de la déportation à l'emprisonnement et à la liberté et comment cette expérience a transformé la vie de ceux qui l'ont endurée. Ce sont des récits de douleur et de souffrance mais aussi de triomphe et renouveau qui doivent servir de force directrice pour guider les générations futures.

Une cérémonie solennelle s'est déroulée à cette occasion au Siège des Nations Unies à New York, sous l'égide du Secrétaire général adjoint de l’ONU chargé de la communication et l'information publique.

Le Secrétaire général de l'ONU a adressé un message à cette occasion et les participants à cette cérémonie ont suivi d'autres messages du Président de l'Assemblée générale de l'ONU, des Représentants permanents d'Israël et des États-Unis auprès des Nations Unies et de la survivante de l'Holocauste, Rena Finder.

Stephen Spielberg, producteur et réalisateur de films, était parmi les intervenants. Il a raconté l'histoire d'Oskar Schindler qui avait réussi à sauver de la mort environ 1100 Juifs ; histoire relatée dans son film ''La liste de Schindler''.

Stephen Spielberg a déclaré que « Je suis devenu cinéaste, car il était important pour moi de communiquer mes inquiétudes et mes préoccupations au public et à mes enfants. Et il m’a fallu environ 20 ans, après avoir réalisé des films sur les requins, sur les extraterrestres et les dinosaures, pour me sentir capable de faire un film sur l’holocauste ».

« Filmer la liste de Schindler et interviewer les survivants était ma façon d’essayer de comprendre l’holocauste. Déconstruire un phénomène d’horreur en des moments personnels était la seule façon pour moi de l'aborder et de mieux le comprendre. Ceux qui ont vécu savent ce que nous ne saurons jamais, mais nous pouvons apprendre parce qu’ils veulent nous enseigner. Les survivants et les témoins disent souvent que leur chère espérance, l’espoir que les gardait en vie est d’être entendus, crus et compris », a-t-il ajouté.

Cette année marque le 20e anniversaire de l'Institut de la fondation de la Shoah de l’USC qui fut fondée par Spielberg après le tournage de la liste de Schindler. L'Institut de la fondation de la Shoah de l'USC est un partenaire de longue date du programme d'information des Nations Unies sur l'Holocauste.

(Extrait sonore : Stephen Spielberg, producteur et réalisateur de films)

Le dernier journal
Le dernier journal
19/12/2014
Loading the player ...