Edition spéciale: Rendez-vous avec le bonheur en 365 jours

Écouter /

Bonjour à toutes, bonjour à tous Florence Westergard pour cette édition spéciale du journal des Nations Unies. En raison du jour férié pour le Nouvel an nous vous présentons une édition spéciale consacrée au bonheur.

La communauté internationale célèbre le bonheur chaque 20 mars. Chacun a sa conception du bonheur et c'est ce qui a lancé Elisabeth Oosterhoof, fonctionnaire des Nations Unies, à entreprendre son projet et ceci pendant 365 jours. Tout a commencé en 2010 où elle a décidé de faire un reportage et de poser chaque jour de l'année à une personne différente les mêmes questions : Quelles sont les trois choses qui vous rendent heureux? Quels sont les trois évènements les plus importants dans votre vie qui vous ont apporté le bonheur? Quelle est la définition du bonheur? Et enfin : Que faîtes-vous quand vous êtes triste pour devenir plus heureux?

En effet, les deux notions de bonheur et de bien-être sont de plus en plus mentionnées dans les débats internationaux de développement durable et sur ceux "de l' avenir que nous voulons".

De nombreux pays vont au-delà de la rhétorique de la qualité de la vie en incorporant des mesures pratiques visant à promouvoir ces concepts dans leur législation et lors de l'élaboration des politiques. Ces bonnes pratiques peuvent inspirer d'autres États afin que la mesure et la comptabilité pour le bien-être général, et pas simplement le revenu national, devienne une pratique universelle.

Le bonheur peut avoir des significations différentes selon les personnes. Mais nous pouvons tous convenir que cela signifie travailler à mettre fin aux conflits, à la pauvreté et à d'autres conditions malheureuses dans lesquelles tant de nos frères humains vivent.

Le bonheur n'est ni une frivolité, ni un luxe. Il s'agit d'un désir profond partagé par tous les membres de la famille humaine. Il ne devrait être refusé à personne et accessible à tous. Cette aspiration est implicite dans la promesse de la Charte des Nations Unies pour promouvoir la paix, la justice, les droits de l'homme, le progrès social et l'amélioration des normes de vie.

Il est maintenant temps de concrétiser cette promesse en action nationale et internationale afin d'éradiquer la pauvreté, de promouvoir l'inclusion sociale et l'harmonie inter-culturelle, d'assurer des moyens de subsistance décents, de protéger l'environnement et de créer des institutions de bonne gouvernance. Ce sont les fondations du bonheur et du bien -être.

(Interview Elisabeth Oosterhoff, fonctionaire des Nations Unies à New York; propos recueillis par Florence Westergard)

Classé sous Dossiers, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...