Conseil des droits de l'homme : la France appelle tous les acteurs en RCA à coopérer pleinement avec le futur Expert indépendant

Écouter /

La France a souligné que les faits décrits dans le dernier rapport de la Haut-Commissaire aux droits de l’homme sont accablants.  «Aujourd’hui, on pille, on viole, on tue en toute impunité en République centrafricaine», a déclaré le Représentant permanent de la France auprès de l'ONU-Genève, lors de la session spéciale du Conseil des droits de l'homme sur la Centrafrique.

Paris salue la nomination anticipée de l'Expert indépendant. «Tout doit être mis en œuvre pour que celui-ci soit opérationnel le plus rapidement possible. La France appelle tous les acteurs en RCA à coopérer pleinement avec l'Expert et à lui garantir un accès sans entrave à l'ensemble du territoire », a fait remarquer le Représentant de la France.

« Aujourd'hui, on pille, viole et tue en toute impunité en RCA », a indiqué Nicolas Niemtchinow, non sans rappeler le rapport de la Haut-Commissaire aux droits de l'homme de l'ONU qui a fait état  d'exécutions extrajudiciaires, de mutilations, de violences sexuelles, de recours à la torture et de disparitions forcées. Il a ajouté que la France déplore les exécutions à grande échelle qui se sont produites à Bangui et Bossangoa depuis le mois de décembre.

La procureure de la CPI a exprimé ses profondes inquiétudes, rappelant que les crimes de guerre et crimes contre l’humanité relevaient de la compétence de la CPI, a ajouté le représentant.  Les violences intercommunautaires et interconfessionnelles font craindre que la situation ne dérape de manière incontrôlable, a-t-il poursuivi.

La situation des enfants et des femmes est particulièrement préoccupante, a-t-il ajouté.  La République centrafricaine vit un drame humanitaire de grande ampleur.  La France salue la nomination anticipée de l’Expert indépendant: tout doit être mis pour que ce dernier soit opérationnel le plus rapidement possible.

Paris appelle en outre à la nomination rapide de la Commission d’enquête internationale et à l’envoi d’experts droits de l’homme supplémentaires au sein de la BINUCA.  La France assure la République centrafricaine qu’elle continuera à se tenir à ses côtés pour l’aider à résoudre durablement la crise qu’elle traverse.  Elle intervient en République centrafricaine à la demande de la communauté internationale et en soutien des forces africaines pour rétablir la sécurité, mettre un terme à toutes les exactions et éviter une catastrophe humanitaire.

(Extrait sonore : Nicolas Niemtchinow, Ambassadeur, Représentant permanent de la France auprès de l'ONU à Genève)

Le dernier journal
Le dernier journal
25/12/2014
Loading the player ...