Conférence internationale sur la Syrie : Laurent Fabius indique que Genève 2 est une conférence pour parler « gouvernement de transition » et non pas « terrorisme »

Écouter /

Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères de la France. Photo : ONU/Eskinder Debebe

Genève II n’a pas pour but de parler de « terrorisme », mais d’un « gouvernement de transition », a fait remarquer le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius à l'ouverture de la Conférence internationale sur la Syrie ce mercredi 22 janvier à Montreux.

« Il s'agit, non pas de conduire une discussion générale sur la Syrie, non pas de lancer des injures ou des slogans de propagande, pas non plus d'une façon de gagner du temps ou de prononcer des discours en répétant le mot « terrorisme » sans en analyser les vraies causes, donc les vrais moyens de le combattre », a déclaré M. Fabius. « Il s’agit de rechercher un accord politique pour la Syrie concernant cette autorité de transition dotée des pleins pouvoirs exécutifs », a-t-il ajouté.

En conclusion, le Chef de la diplomatie française a indiqué que Paris n'a pas « d'autre intérêt à défendre que celui de la réconciliation, d'une Syrie enfin unie, démocratique, respectueuse des droits de la personne humaine et des diverses communautés, d'une Syrie réellement indépendante. Sans combattants étrangers sur son sol. Et sans criminel de masse à sa tête ».

(Extrait sonore : Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères de la France)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...