Centrafrique : le Conseil de sécurité autorise une opération de l’Union européenne

Écouter /

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté mardi à l’unanimité une résolution autorisant notamment le déploiement d’une opération de l’Union européenne en République centrafricaine en soutien aux forces africaines et françaises déjà dans le pays.

Dans cette résolution, le Conseil de sécurité « autorise l’opération de l’Union européenne à prendre toutes les mesures nécessaires, dans la limite de ses capacités et dans ses zones de déploiement, dès son déploiement initial et pendant une période de six mois à compter de la date à laquelle elle aura été déclarée pleinement opérationnelle. »

Les membres du Conseil ont également décidé d’adopter un régime de sanctions contre des personnes ayant commis des violations des droits de l'homme et du droit humanitaire international et des individus ayant violé l'embargo du Conseil de sécurité sur les armes. Les sanctions incluent un gel des avoirs et une interdiction de voyager.

La résolution du Conseil décide aussi de proroger le mandat du Bureau intégré des Nations Unies en République centrafricaine (BINUCA) jusqu’au 31 janvier 2015 et de renforcer ce mandat.

Le Conseil prie le Secrétaire général d’accroître considérablement les ressources et le savoir-faire dont est doté le BINUCA. Il rappelle que les autorités de transition doivent rétablir l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire centrafricain et souligne dans ce contexte que le BINUCA doit élargir sa présence dans les provinces. Le Conseil se félicite du déploiement le 1er janvier 2014 d’un premier contingent de gardes en provenance du Maroc.

S’agissant du processus politique en République centrafricaine, la résolution souligne combien il importe que les autorités de transition organisent des élections libres et régulières « dès que possible et au plus tard en février 2015 et, si possible, dans le courant du deuxième semestre de 2014. »

De son côté, le Programme alimentaire mondial (PAM) s’est félicité mardi de la coopération qui a permis à un premier convoi transportant de l’assistance d’atteindre la capitale Bangui lundi 27 janvier. Dix camions transportant de la nourriture – 250 tonnes de riz et de maïs – sont arrivés à Bangui, après un voyage de 600 kilomètres depuis la frontière camerounaise. Les camions faisaient partie d’un convoi de 60 véhicules escortés par les troupes de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA).

Le PAM a fait des distributions à l’aéroport de Bangui une priorité et a commencé de nouvelles distributions aux 40.000 personnes dans et autour de la ville de Bossangoa. L’agence onusienne a toutefois souligné que les livraisons ne peuvent continuer à d’autres endroits tant que les camions ne pourront pas circuler dans le pays en toute sécurité.

(Extrait sonore : Thomas Mayr-Harting, Chef de la délégation de l'Union européenne auprès des Nations Unies)

Le dernier journal
Le dernier journal
28/08/2014
Loading the player ...